Affichage des articles dont le libellé est An Mari Morón. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est An Mari Morón. Afficher tous les articles

vendredi 10 mars 2017

Amarok - Tierra De Especias (2000)

Amarok Tierra De Especias
Amarok - Tierra De Especias (2000)
Tierra De Especias, quatrième album de la formation espagnole Amarok, est une invitation au voyage. Son leader Robert Santamaría, en compagnie de ses musiciens, navigue tout autour de ce pourtour méditerranéen historiquement si riche et mystérieux, bifurque ensuite jusqu'au Japon en passant par l'Inde, sans oublier la Vieille Europe.

Chaque titre de Tierre De Especias s'inspire d'un lieu particulier identifié sur la carte ancienne fournie dans le livret. Ainsi, le loufoque Naki Naki fait explicitement référence à l'Empire du soleil levant, tandis que M'Goun, une des meilleures chansons du disque, n'est autre qu'une rivière et un sommet du Maroc portant le même nom. Pont entre l'Orient et l'Occident, l'île de Samothrace est réenchantée à travers l'instrumental Danza De Samotracia, duo pour saz et violon.

De ses différents voyages en Turquie, Robert a ramené dans ses valises un saz, sorte de luth à manche long, un qanun, cithare très répandue au Moyen-Orient, et toute une série de percussions aussi originales les unes que les autres. Ainsi, la combinaison de ces instruments orientaux à ceux de son groupe donne une texture toute particulière à la musique jouée qui combine un rock progressif ambitieux et une world music haut de gamme.

En ce début de millénaire, la formation classique d'Amarok se met lentement en place. Outre Robert, Manel Mayol (flûte) et Victor Estrada (basse) déjà présents à l'époque de Gibra'ara, de nouveaux musiciens font leur entrée : le guitariste Carlos Gallego, le violoniste Robert Abella et la saxophoniste Mireia Sisquella. Le batteur Pau Zañarto fait une brève mais impressionnante apparition sur El Caramillo Del Alba et Azabel Cuentacuentos, épique flamboyant d'une vingtaine de minutes maîtrisé d'un bout à l'autre. Intuitif dans son style, il officiera de manière permanente à partir de l'album suivant. Quant au chant, il a été confié à An Mari Morón qui effectue un travail remarquable dans un contexte compliqué suite à la défection surprise de Lídia Cerón, la chanteuse historique. Mais elle ne restera pas non plus, Robert lui préférera Marta Segura qui deviendra LA voix d'Amarok. 

Avec Tierra De Especias, Amarok poursuit sa mue qui l'éloigne progressivement des terres celtiques de ses débuts perceptibles sur Els Nostres Petits Amics et surtout Canciones De Los Mundos Perdidos. Cette fusion prog-world apporte une saveur particulièrement épicée à une musique vivante qui ne demande qu'à être partagée.  

Musiciens


An Mari Morón : chant
Robert Santamaría : claviers, accordéon, guitares, saz, qanun, autoharp, percussions
Carlos Gallego : guitares, chant
Victor Estrada : basse, guitare espagnole
Robert Abella : violon, cithare
Mireia Sisquella : saxophone

Manel Sesé : percussions
Jose Walero : percussions
Pau Zañarto : batterie

Titres


01. Dioses
02. El Torrent De Colobres
03. M'Goun
04. Chenini
05. El Caramillo Del Alba
06. Naki Naki
07. Els Millors Bufons
08. El Gran Bazar
09. Danza De Samotracia
10. Azabel Cuentacuentos