Affichage des articles dont le libellé est Sarah Dean. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Sarah Dean. Afficher tous les articles

mardi 22 novembre 2016

Sarah Dean - The Incredible String Blonde (2016)

Sarah Dean The Incredible String Blonde Blue
Sarah Dean - The Incredible String
Blonde (2016)
Certaines personnes choisissent de chanter seules, avec une simple guitare acoustique. A la guitare, Sarah Dean a préféré la harpe celtique, instrument bien plus original et tout aussi expressif.

The Incredible String Blonde se compose de deux disques, un bleu et un marron. Le but est de rassembler toutes ses chansons interprétées sur scène. Seule avec sa harpe, Sarah les a donc enregistrées dans les conditions du direct, en une seule prise. Elle y chante sa vie, sa vision du monde, ses rencontres et... sa passion pour son chien (Happy Dog). A l'exception de quelques reprises comme la splendide version a cappella de The Traveller's Prayer de l'ex-Pentangle John Renbourn, Sarah interprète ses propres compositions.

Qui dit "harpe celtique" pense automatiquement à Tolkien, aux mondes elfiques ou à Loreena McKennitt. En réalité, l'univers musical de Sarah se rapproche davantage du folk et évoque plutôt les maîtresses du genre que sont Sandy Denny, Judy Collins ou Jacqui McShee. Bien entendu, l'ombre de Loreena McKennitt plane sur certains titres comme Blue Horizon, ou le très aérien Warm Sea fait plutôt penser à Enya. Mais, dans l'ensemble, on a surtout l'impression que Sarah a juste troqué une guitare acoustique pour une harpe. Et cela fait toute son originalité.

Multi-instrumentiste, chanteuse depuis l'âge de sept ans, Sarah a appris très jeune à jouer du piano, de l’harmonica, du saxophone, de la flûte puis de la harpe. Depuis de nombreuses années, elle est membre du trio vocal Soundsphere dont la particularité est de chanter a cappella. Proche de la galaxie "autumnienne", c'est elle qui accompagne Olivia Sparnenn à la flûte sur le nostalgique Old Friend de Through These Eyes, première escapade solo de Bryan Josh sous le nom Josh & Co. Limited. En 2016, elle rejoint The Heather Findlay Band pour une série de concerts et participe à l'enregistrement de I Am Snow aux côtés d'Angela Gordon notamment. Elle a également été conviée à jouer de la harpe celtique sur Secrets & Lies, deuxième album de Luna Rossa, projet acoustique d'Anne-Marie Helder et Jonathan Edwards, tous deux de Panic Room.

Sarah Dean est donc un nom à retenir et The Incredible String Blonde sont deux disques surprenant à écouter sans modération, pour notre seul plaisir.

Sarah Dean The Incredible String Blonde Brown
Sarah Dean - The Incredible String
Blonde (2016)

Musicienne


Sarah Dean : chant, harpe celtique

Titres


Blue EP
01.Beautiful World
02. Cloudstreets
03. Stealing Time
04. Breathe
05. Happy Dog
06. Blue Horizon
07. Warm Sea

Brown EP
01. I Am A Farming Man
02. The Flither Girls
03. The Traveller's Prayer
04. The January Man
05. Yorkshire Bound
06. Bonny At Morn
07. The Ploughboy's Dream

samedi 12 décembre 2015

Josh & Co. Limited - Through These Eyes (2008)

Josh & Co. Limited Through These Eyes
Josh & Co. Limited -
Through These Eyes (2008)
Après Iain Jennings en 2005, Bryan Josh se lance à son tour dans une expérience en solo sous le nom pour le moins étrange de Josh & Co. Limited. 

Through These Eyes paraît en 2008, la même année que Glass Shadows. Outre le chant principal, Bryan joue quasiment de tous les instruments : guitares, claviers, basse, tambourin. Olivia Sparnenn (Breathing Space, Mostly Autumn) l'accompagne aux chœurs et harmonies vocales. Elle tient également le chant principal sur la très belle ballade Old Friend accompagnée à la flûte par Sarah Dean dont c'est l'unique apparition. A la batterie, on retrouve essentiellement Gavin Griffiths (ex-Karnataka, Fish, Panic Room), mais aussi Henry Bourne (Mostly Autumn) sur deux titres, Black Stone aux accents rock, suivi de Slow Down où Olivia démontre une nouvelle fois toutes ses capacités vocales exceptionnelles, tant sur le plan technique qu'émotionnel. 

Côté logistique, Bryan ne s'est pas retrouvé seul aux manettes. L'équipe qui l'entoure déjà autour de Mostly Autumn est à nouveau présente, chacun dans son domaine de spécialité : John Spence (enregistrement), Suzanne Bielby (coordination), Richard Nagy (artwork) et Chris Walkden (graphisme).

Through These Eyes ne s'éloigne pas vraiment du chemin tracé par Mostly Autumn. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que, sur la pochette, il est précisé que Bryan Josh en est le cœur et la guitare. Cette guitare, héritière directe des maîtres Andy Latimer, Ritchie Blackmore et, surtout, David Gilmour, délivre quelques soli à tomber par terre, notamment sur Not A Dream qui, du haut de ses six minutes, demeure le titre le plus long de l'album, ou encore Into Your Arms qui semble tout droit sorti d'une session d'enregistrement oubliée de The Wall, tellement le chant ressemble à s'y méprendre à celui de Roger Waters.  

Sur ce disque, Bryan Josh a souhaité nous faire partager ses rêves. Nous croisons par deux fois Jules César (The Appian Way, Through These Eyes). Toujours sur la chanson titre, nous assistons à un concert exceptionnel réunissant Freddie Mercury (Queen) au chant, Jimi Hendrix à la guitare, John Entwistle (The Who) à la basse et John Bonham (Led Zepplin) à la batterie. Nous partageons ses peines (Merry She Goes), mais, surtout, sa passion amoureuse sur Carry Me dédiée à Olivia. 

En définitive, Through These Eyes mérite bien qu'on s'y attarde. Parenthèse dans la discographie de Mostly Atumn, il présente son leader, sorti provisoirement des contraintes de son groupe, sous un angle nouveau. Curiosité parmi les curiosités, il laisse notamment transparaître au grand jour un humour auquel il nous a peu habitué, typiquement so british. A découvrir. 

Musiciens


Bryan Josh : chant, guitares, claviers, basse, tambourin

Olivia Sparnenn : chant
Gavin Griffiths : batterie
Henry Bourne : batterie
Sarah Dean : flûte
Mike Herbert : voix

Titres


01. Merry She Goes
02. Land Of The Gods
03. The Appian Way
04. We Graze
05. Black Stone
06. Slow Down
07. Through These Eyes
08. Into Your Arms
09. Old Friends
10. Not A Dream
11. Only In The Loss
12. Going Home
13. Carry Me

14. The Appian Way (Radio Edit)