Affichage des articles dont le libellé est Björk. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Björk. Afficher tous les articles

lundi 8 mai 2017

Hector Zazou - Chansons Des Mers Froides (1994)

Hector Zazou Songs From The Cold Seas
Hector Zazou - Chansons Des
Mers Froides (1994)
"Les Anglais ont Peter Gabriel, les Américains David Byrne, les Français Hector Zazou" - Jean-François Bizot.

Décédé en 2008, Hector Zazou était un artiste éclectique qui mêlait aussi bien musiques du monde que rock, classicisme ou musiques électroniques. Après l'Afrique (Noir Et Blanc, Sahara Blue) et la Corse (Les Nouvelles Polyphonies Corses), il se tourne du côté des régions arctiques de notre belle planète et publie en 1994 le très surprenant Chansons Des Mers Froides. Ce concept-album combine avec ingéniosité chants traditionnels séculaires de peuplades disparates (Aïnous du Japon, Inuits du Groenland, Iacoutes de Sibérie...) mais aussi d'Écosse, d'Islande et de Scandinavie, à une musique ambient moderne très prenante. 

Aux côtés d'authentiques artistes locaux peu connus (ensemble Värttina de Finlande, Lena Willemark de Suède, Wimme Saari de Laponie finlandaise, Catherine-Ann MacPhee d'Écosse, Tokiko Kato du Japon, Lioudmila Khandi de la Yacoutie sibérienne, Elisha Kilabuk et Koomoot Nooveya du Groenland), Hector Zazou a fait appel à quelques grandes figures de la scène internationale : Björk (impressionnante sur le magnifique Visur Vatnsenda-Rosu chanté dans sa langue natale), Suzanne Vega et John Cale (tous deux surprenants dans leur interprétation de The Long Voyage à l'atmosphère très "Cocteau Twins"), Jane Siberry (vibrante d'émotion sur un She's Like A Swallow revisité à la perfection) et Siouxsie (fidèle à elle-même avec ce The Lighthouse hanté, aux paroles extraites d'un poème de Wilfred Gibson). Brendan Perry (Dead Can Dance), Budgie (Siouxsie & The Banshees), Jerry Marotta (Peter Gabriel), Harold Budd (Cocteau Twins), B.J. Cole (Roger Waters, David Gilmour, Procol Harum, Björk...), Ligthwave ainsi que le Balanescu Quartet sont sur la longue liste des musiciens également conviés.

Grâce à ce Chansons des Mers Froides, Hector Zazou démontre une nouvelle fois l'énorme potentiel de la musique, capable de nous faire voyager rien qu'en fermant les yeux. Certaines prestations sont littéralement à couper le souffle (les déjà mentionnées Visur Vatnsenda-RosuShe's Like A SwallowThe Lighthouse ainsi que Iacoute Song) et confirment cette citation attribuée à Charles Darwin : "La musique est l'un des dons de l'humanité les plus mystérieux".

Musiciens


Hector Zazou : claviers

Värtina : chant
Björk : chant
Suzanne Vega : chant
John Cale : chant
Lena Willemark : chant
Vimme Saari : chant
Jane Siberry : chant
Siouxsie : chant
Catherine-Anne MacPhee : chant
Tokito Kato : chant
Lioudmila Khandi : chant

Marc Ribot : guitare
Pierre Chaze : guitare
Lone Kent : guitare
B.J. Cole : pedal steel guitare
Guy Sigsworth : piano
Patrick Morgenthaler : piano
Harold Budd : claviers
Guy Delacroix Herpin : basse
Sara Lee : basse
Orlan Mongouch : basse
Brendan Perry : percussions
Angelyn Tytot : percussions
Sakharine Percussion Group : percussions
Sissimut Dance Drummers : percussions
Ainu Dancers OfHokkaido : percussions
Sargo Maianagacheva : tambours
Ivan Sopotchine : tambours
Budgie : batterie
Jerry Marotta : batterie
Mark Isham : trompette
Renault Pion : clarinette, saxophone, cornemuse, clarinette, flûte
Ale Möller : mandole
Jan Johan Andersen : guimbarde
Lightwave : sons électroniques
Elisabeth Valletti : harpe
The Balanescu Quartet : cordes
Noriko Sanagi : koto
Claudie Amirault : chœurs
Demmine Ngamtovsovo : chant rythmique
Tchotghtguerele Chalchin : chant chamane

Titres


01. Annukka Suaren Neito
02. Visur Vatnsenda-Rosu
03. The Long Voyage
04. Havet Stomar
05. Adventures In The Scandinavian Skin Trade
06. She's Like A Swallow
07. The Lighthouse
08. Oran Na Maighdean Mhara
09. Yaisa Maneena
10. Iacoute Song
11. Song Of The Water

jeudi 29 décembre 2016

Björk - Homogenic (1997)

Björk Homogenic
Björk - Homogenic (1997)
Homogenic demeure le plus bel album de Björk. Très impliquée dans sa conception, elle a souhaité mettre en avant son identité islandaise, peu présente sur Debut et Post

Bien que chantant en anglais, c'est par la musique qu'elle a cherché à illustrer les particularités de son pays, notamment en traduisant la puissance de la nature, que ce soit volcans ou geysers. Toutes une série d’échantillons sonores les évoquant sont habilement éparpillés le long du disque alternant moments calmes et explosions symphoniques.

Cette recherche de sons inédits l'a conduite à combiner musique électronique aux multiples possibilités et instruments à cordes symbolisant la formation classique reçue durant son enfance. En équilibre constant, Homogenic est construit sur une dualité révélant l'état d'esprit de la chanteuse. Douleur et fureur dominent, tout comme une immense tristesse exprimée à travers le sublime Bachelorette ou un Hunter glacé, à peine réchauffé par quelques cordes égrenant leur boléro. Une fenêtre de lumière porteuse d'espoir éclaire furtivement All Is Full Of Love qui clôt l'album sur une note positive, et le merveilleux Jóga du nom de sa meilleure amie. 

Rarement un album n'avait révélé autant la double facette d'une même personnalité à la fois fragile et si forte, comme l'est la terre de ses ancêtres. Homogenic est bien plus qu'un simple album, c'est une œuvre d'art à part entière. 


Musiciens


Björk : chant, claviers

Marc Bell : claviers, programmation
Guy Sigsworth : claviers
Coba : accordéon
Alasdair Malloy : harmonica de verre
Trevor Morais : batterie

Icelandic String Octect
Orchestre de chambre

Titres


01. Hunter
02. Jóga
03. Unravel
04. Bachelorette
05. All Neon Like
06. 5 Years
07. Immature
08. Alarm Call
09. Pluto
10. All Is Full Of Love