Affichage des articles dont le libellé est Irene Jansen. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Irene Jansen. Afficher tous les articles

lundi 15 février 2016

Star One - Live On Earth (2003)

Star One Live On Earth Lucassen
Star One - Live On Earth (2003)
Star One, ou plus exactement Arjen Anthony Lucassen's Star One, est un nouveau projet du multi-instrumentiste néerlandais Arjen Lucassen, fondateur d'Ayreon. Au départ, il s'agissait d'une association avec Bruce Dickinson d'Iron Maiden, mais suite à une brouille intervenue entre les deux hommes, Arjen a continué sans lui. 

Star One et l'album Space Metal, paru en 2002, est un concept basé sur les films et séries TV cultes de science-fiction auxquels chaque chanson fait explicitement référence. Sont ainsi évoqués Docteur Who, Outland (avec Sean Connery), Star Trek, Star Wars, Stargate, Dune, Alien, Blake's 7 (série britannique des années 70-80), 2001, L'Odyssée de l'Espace, Dark Star (de John Carpenter) et le film culte Enemy Mine. Comme pour Ayreon, Lucassen a fait appel à plusieurs chanteurs reconnus : Russell Allen (Symphony X), Damian Wilson (ex-Landmarq et Threshold), Dan Svanö, Floor Jansen (After Forever) et sa sœur Irene Jansen

Profitant de la disponibilité de chacun, à l'exception de Dan Svanö remplacé par Robert Soeterboek, Arjen décide d'affronter la scène avec sa troupe. Cette série de concerts donnera lieu à un album live, son premier, Live On Earth, disponible en 2003 sur le label Inside Out. 

Sur ce double album, sept des dix titres de Space Metal sont repris, et dix des différents albums d'Ayreon. Deux le sont de The Final Experiment, un d'Actual Fantasy, pas moins de cinq de l'excellent Into The Electric Castle, un autre de The Dream Sequencer, ainsi que deux de Flight Of The Migrator

Arjen (chant, guitare, claviers) et ses chanteurs sont accompagnés à la batterie par le fidèle et puissant Ed Warby, à la basse par Peter Vink (futur Knight Area et Nine Stones Close), aux claviers par Joost van den Broek et à la flûte par la douce Ewa Albering déjà entendue sur The Hound Of The Baskervilles de Nolan & Wakeman. 

D'ailleurs, sa flûte apporte un peu de fraîcheur dans l'interlude plus calme du set durant lequel se succèdent le très court Actual Fantasy, Valley Of The Queens à l'origine chantée par Anneke van Giesrbergen sur Into The Electric Castle, repris avec grâce ici par Floor secondée par Irene aux chœurs, et le plus intrépide Isis And Osiris du même album, aux paroles coécrites avec Fish.

Les autres titres présentent la face "metal" de Lucassen avec deux moments forts que sont les longues fresques dépassant les dix minutes, Into The Black Hole de Flight Of The Migrator, et le morceau final explosif The Two Gates d'Into The Electric Castle. Autre moment d'anthologie, le subtil jeu de guitare tout en intensité d'Arjen à faire pâlir David Gilmour ou Andy Latimer sur The Dream Sequencer

Débordant d'une énergie communicative, Live On Earth est une occasion exceptionnelle de découvrir des titres de Star One et surtout d'Ayreon en versions live. Cet album est d'autant plus précieux que notre Hollandais géant se fait rare sur le devant de la scène, lui préférant le confort des studios d'enregistrement.

Star One Space Metal Lucassen
Star One - Space Metal (2002)


Musiciens


Arjen Lucassen : chant, guitares, claviers
Russell Allen : chant
Floor Jansen : chant
Damian Wilson : chant
Robert Soeterboek : chant
Irene Jansen : chant

Ed Warby : batterie
Peter Vink : basse
Joost van den Broek : claviers
Ewa Albering : flûte

Titres


1.01. Lift Off
1.02. Set Your Controls
1.03. High Moon
1.04. Dreamtime
1.05. Eyes Of Time
1.06. Songs Of The Ocean
1.07. Dawn Of A Million Souls
1.08. The Dream Sequencer
1.09. Into The Black Hole
1.10. Actual Fantasy
1.11. Valley Of The Queens

2.01. Isis And Osiris
2.02. Amazing Flight In Space
2.03. Intergalactic Space Crusaders
2.04. Castle Hall
2.05. The Eye Of Ra
2.06. Starchild
2.07. The Two Gates

lundi 2 mars 2015

Ayreon - The Human Equation (2004)

Ayreon - The Human Equation (2004)
Ayreon - The Human Equation (2004)
Ayreon est le projet musical du multi-instrumentiste néerlandais Arjen Lucassen qui mélange à la fois opéra rock faisant appel à une multitude d'invités, et musiques aux influences heavy metal, progressive, folk, pop-rock, voire classique. 

Son nouvel opus, The Human Equation, ne déroge pas à la règle à l'exception près que, pour la première fois, il ne traite pas d'un sujet de science-fiction, même si l'histoire se situe aux frontières du réel. En effet, suite à un accident de voiture inexpliqué, un homme se trouve plongé dans le coma. Alors que sa femme et son meilleur ami le veillent, il est confronté intérieurement à une multitude d'émotions aussi diverses que l'amour, la raison, la passion, la fierté ou la peur. Certaines d'entre elles avaient d'ailleurs été oubliées depuis bien longtemps... Elles vont l'amener, progressivement, à prendre conscience de ce qu'est réellement un être humain, et à le mettre face à ses choix passés pour qu'il réussisse à sortir de son état comateux, puis, finisse par se réveiller. L'histoire dure vingt jours et chaque jour correspond à une chanson.

Afin d'incarner les différents personnages, Arjen a réuni un casting de rêve. Si lui même interprète le meilleur ami, l'homme dans le coma est joué par James Labrie de Dream Theater, l'épouse, la grande révélation du disque, par Marcela Bovio, chanteuse soprano du groupe mexicain Elfonia, et le père par Mike Baker de Shadow Gallery. Les émotions ressenties par le héros sont tout à tour personnifiées par Devin Townsend (Rage), Devon Graves (Agony), Eric Clayton (Reason), Magnus Ekwall (Pride), Mikael Åkerfeldt (Fear) et Irene Jansen (Passion), sœur de Floor Jansen, future chanteuse de Nightwish,. Love est, quant à elle, interprétée par Heather Findlay de Mostly Autumn. Elle apporte ici toute sa fraîcheur et son professionnalisme sur le très beau Sign, ballade celtique se terminant par un duo étrange avec James Labrie.

Autres invités de marque aux claviers : Martin Orford d'IQ, Oliver Wakeman (Jabberwocky, The Hound Of The Baskervilles) et Ken Hensley, ex-Uriah Heep. Avec tout ce beau monde et les autres musiciens qui l'accompagnent, Lucassen nous offre une œuvre originale d'une grande densité, s'étalant sur plus de cent minutes de musique, et comportant de multiples influences. Parmi les plus évidentes, citons les Beatles, Pink Floyd, Queen, David Bowie, Jethro Tull, Led Zepplin, Kate Bush ou encore Opeth. On peut également déceler l'influence lointaine du groupe polonais Millenium qui, en 2000, avec le concept-album Vocanda, premier d'une trilogie, racontait une histoire similaire d'un homme tombé dans le coma suite à un accident de voiture et faisant le bilan de sa vie ainsi que des choix à faire.

Par rapport à ses précédents disques, Arjen explique que "les parties calmes sont encore plus calmes, les parties folk sont encore plus folk, les parties progressives le sont encore plus et les parties heavy aussi". (source : Higlands Magazine n°26). Tout a donc été minutieusement soigné jusqu'à la perfection, chaque voix, chaque note. Sans aucun doute, The Human Equation est appelé à devenir un classique du rock progressif et Ayreon une référence musicale incontournable.

Musiciens


Arjen Lucassen : chant, guitares, basse, mandoline, claviers

James Labrie : chant
Marcela Bovio : chant
Eric Clayton : chant
Heather Findlay : chant
Mikael Åkerfeldt : chant
Magnus Ekwall : chant
Mike Baker : chant
Irene Jansen chant
Devon Graves : chant
Devin Townsend : chant

Joost van den Broek : claviers
Martin Orford : claviers
Ken Hensley : claviers
Oliver Wakeman : claviers
Ed Warby : batterie, percussions
Robert Baba : violon
Marieke van der Heyden : violoncelle
John McManus : flûtes
Jeroen Goossens : instruments à vent

Titres


1.01. Day One: Vigil
1.02. Day Two: Isolation
1.03. Day Three: Pain
1.04. Day Four: Mystery
1.05. Day Five: Voices
1.06. Day Six: Childhood
1.07. Day Seven: Hope
1.08. Day Eight: School
1.09. Day Nine: Playground
1.10. Day Ten: Memories
1.11. Day Eleven: Love

2.01. Day Twelve: Trauma
2.02. Day Thirteen: Sign
2.03. Day Fourteen: Pride
2.04. Day Fifteen: Betrayal
2.05. Day Sixteen: Loser
2.06. Day Seventeen: Accident?
2.07. Day Eighteen: Realization
2.08. Day Nineteen: Diclosure
2.09. Day Twenty: Confrontation