Affichage des articles dont le libellé est Judy Collins. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Judy Collins. Afficher tous les articles

samedi 4 novembre 2017

Judy Collins - Live In Ireland (2014)

Judy Collins Live In Ireland
Judy Collins - Live In Ireland (2014)

Pourquoi écouter ce disque ?

Reine du folk US depuis le début des années 60 aux côtés de Joan Baez, Judy Collins a donné une série de concerts en septembre 2013 en Irlande, la terre de ses ancêtres. Ils se sont déroulés au Dromoland Castle situé sur la côte ouest de l'île verte. Ce prestigieux hôtel de luxe a accueilli en son sein Mandela, Bono, Johnny Cash et bien d'autres personnalités de renom. A travers ces concerts, Judy rend non seulement un hommage appuyé à sa famille, mais réalise aussi un retour aux sources sur sa propre carrière. Celle-ci a commencé avec des reprises de classiques du folklore irlandais comme Barbara Allen, Gypsy Rover, The Cat's In The Cradle ou encore Wild Mountain Thyme présent sur son tout premier album A Maid Of Constant Sorrow sorti en 1961. Elle interprète également avec la même grâce ses airs irlandais favoris que sont Danny Boy, John Riley et She Moved Through The Fair en duo avec Mary Black, véritable légende de la scène folk irlandaise. Une émotion particulière est palpable sur Grandaddy composée en 1982 en hommage à son grand-père pour lequel elle avait une affection particulière. Peu avant les concerts, en pleine nuit, lui est venue la chanson New Moon Over The Hudson où elle raconte l'histoire de ses aïeuls ayant quittés leur terre natale pour s'installer dans ce nouveau pays si prometteur et qui perdront la vie au combat pendant la Guerre de Sécession. Live In Ireland est un témoignage touchant de cette grande dame qui a survécu aux grandes épreuves de la vie (suicide de son fils unique, alcoolisme, maladies diverses...) et dont la voix originale reflète la grandeur d'âme. 

Musiciens

Judy Collins : chant, guitare, piano

Russell Walden : piano
Frank Gallagher : violon, mandoline, whistles
James Blennerhassett : basse
Bill Shanley : guitares
John O'Brien : uilleann pipes, whistles
Paul Byrne : batterie, percussions, bodhran
Dan Knobler : guitare
Mary Black : chant
Ari Hest : chant, guitare

Titres

01. Wild Mountain Thyme
02. Chelsea Morning
03. Gypsy Rover
04. Barbara Allen
05. Grandaddy
06. New Moon Over The Hudson
07. The Cat's In The Cradle
08. John Riley
09. She Moved Through The Fair
10. The Fire Plays
11. Innisfree
12. Danny Boy

vendredi 3 novembre 2017

Joan Baez - 75th Birthday Celebration (2016)

Joan Baez 75th Birthday Celebration
Joan Baez - 75th Birthday Celebration (2016)

Pourquoi écouter ce disque ?

Icône de la musique folk américaine, Joan Baez a choisi de fêter ses 75 ans sur scène. C'était le 27 janvier 2016, au Beacon Theatre de New York City. Pour cet événement unique, treize invités de marque ont été conviés à la rejoindre devant un parterre de fidèles ébahis. Guitares acoustiques et voix magiques se sont mêlées tout au long de cette soirée exceptionnelle. Parmi ses contemporains, citons la participation de Paul Simon, Richard Thompson, Judy Collins (présentée pendant longtemps comme sa grande rivale), Emmylou Harris, David Crosby, et David Bromberg. L'ombre de Bob Dylan plane subrepticement à travers trois covers, dont le touchant Forever Young en fin de set. La nouvelle génération est aussi représentée par l'intermédiaire de Mary Chapin Carpentier, Damien Rice et Nano Stern. D'origine chilienne, ce dernier évoque l'opposition active de Joan à la dictature de Pinochet durant les années 70 et 80. Ses combats de toujours se manifestent aussi par la présence de Mavis Staples, engagées durant sa jeunesse dans la lutte des droits civiques aux côtés de Martin Luther King, et des Indigo Girls, militantes de la cause homosexuelle. Tous sont heureux d'être là, rires et émotions rythme la soirée. Et les classiques s'enchaînent pour ne jamais finir : She Moved Through The Fair, The Water Is Wide, Don't Think Twice, It's All Right, House Of The Rising Sun, Diamonds & Rust, The Boxer, Gracias A La Vida... Impossible donc de passer à côté de ce 75th Birthday Celebration pouvant se résumer en un seul mot : "générosité". 

Musiciens

Joan Baez : chant, guitare

David Bromberg : chant, guitare
Mary Chapin Carpenter : chant, guitare
Jackson Browne : chant, guitare, piano
Nano Stern : chant, guitare, piano
Emmylou Harris : chant, guitare
Indigo Girls : chant, guitare
Richard Thompson : chant, guitare
Paul Simon : chant guitare
Grace Stumberg : chant, guitare
David Crosby : chant
Mavis Staples : chant
Judy Collins : chant
Damian Rice : chant, harmonium
Dirk Powell : guitare, piano, basse, violon
Gabriel Harris : percussions

Titres

1.01. God Is God
1.02. There But For Fortune
1.03. Freight Train
1.04. Blackbird
1.05. She Moved Through The Fair
1.06. Catch The Wind
1.07. Hard Times Come Again No More
1.08. Deportee (Plane Wreck At Los Gatos)
1.09. Seven Curses
1.10. Swing Low, Sweet Chariot
1.11. Oh, Freedom / Ain't Gonna Let Nobody Turn Me Around

2.01. The Water Is Wide
2.02. Don't Think Twice, It's All Right
2.03. House Of The Rising Sun
2.04. She Never Could Resist A Winding Road
2.05. Before The Deluge
2.06. Diamonds & Rust
2.07. Gracias A La Vida
2.08. The Boxer
2.09. The Night They Drove Old Dixie Down
2.10. Forever Young

lundi 5 juin 2017

Judy Collins - Sings Leonard Cohen: Democracy (2004)

Judy Collins Leonard Cohen
Judy Collins - Sings Leonard Cohen:
Democracy (2004)
Les carrières de Judy Collins, célèbre chanteuse folk américaine souvent comparée à Joan Baez, et de Leonard Cohen sont intimement liées. 

Née en 1939 à Seattle, Judy découvre les chansons populaires et traditionnelles à l'âge de seize ans. C'est une véritable révélation pour celle qui se destinait à la musique classique et avait interprété un concerto de Mozart au piano dès ses treize ans. Elle décide alors de se consacrer uniquement à la musique folk  ainsi que d'apprendre à jouer de la guitare acoustique. Devenue chanteuse professionnelle en 1959, elle signe son premier album chez Elektra deux ans plus tard. Son répertoire ne comprend que des chansons folk traditionnelles, et ce jusqu'en 1966. 

Cette année-là, elle se met en quête de nouveaux horizons musicaux. Par l'intermédiaire de sa maison de disque, elle fait la rencontre du jeune Leonard Cohen, poète et compositeur canadien de cinq ans son aîné, totalement inconnu. C'est le coup de foudre artistique immédiat. Sur son album In My Life, Judy chante l'éternelle Suzanne ainsi que le non moins fulgurant Dress Rehearsal Drag. Le succès est instantané, la carrière de Cohen lancée. A la fin des années 60, ce dernier encouragera Judy qui avait jusqu'alors uniquement chantée les chansons des autres, à interpréter ses propres compositions. La première sera Since You've Asked.

Tout au long de sa (très) longue carrière, Judy reprendra régulièrement des chansons de son ami. Elle décide de lui rendre hommage en 2004 avec ce Judy Collins Sings Leonard Cohen: Democracy. Le disque se compose de trois reprises inédites spécialement enregistrée pour l'occasion (Democracy, A thousand Kisses Deep, Night Comes On) et de toute une sélection de chansons interprétées au fil des années, de 1966 à 1999. Parmi celles-ci, les désormais classiques Sisters Of Mercy, Bird On The Wire en mode country, la perle des perles Famous Blue Raincoat ou encore Song Of Bernadette dans une version live mémorable. 

Avec Jennifer Warnes à qui l'ont doit un autre album hommage au grand Leonard, Judy Collins demeure l'interprète féminine la plus légitime à interpréter ses chansons. Sa proximité avec l'artiste, sa sensibilité, sa voix si limpide donnent une dimension exceptionnelle à ces pièces poétiques entrées depuis au patrimoine culturel de l'humanité.


Musiciens


Judy Collins : chant, guitare, piano

Titres


01. Democracy
02. Suzanne
03. A Thousand Kisses Deep
04. Hey, That's No Way To Say Goodbye
05. Dress Rehearsal Rag
06. Priests
07. Night Comes On
08. Sisters Of Mercy
09. Story Of Isaac
10. Bird On The Wire
11. Famous Blue Raincoat
12. Joan Of Arc
13. Take This Longing
14. Song Of Bernadette (Live)