Affichage des articles dont le libellé est Sam Collins (Sue Element). Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Sam Collins (Sue Element). Afficher tous les articles

samedi 31 mars 2018

Landmarq - Entertaining Angels (2012)

Landmarq Entertaining Angels
Landmarq - Entertaining Angels (2012)

Pourquoi écouter ce disque ?

Entertaining Angels est un album fondamental dans la carrière de Landmarq. Sans mauvais jeu de mot en référence à la formation mythique des années 70, il s'agit d'une véritable renaissance. En effet, après avoir recruté le claviériste Mike Varty en 2005, puis donné une série de concerts en Grande-Bretagne et en Pologne, d'où le live Turbulence sera enregistré, tout était prêt pour un retour en studio. En quinze ans de carrière, Landmarq n'avait alors sorti que quatre albums studio, dont un seul avec sa charismatique chanteuse Tracy Hitchings (Science Of Coincidence, 1998). Cependant, le sort en a décidé autrement. En 2007, deux cancers lui sont diagnostiqués. Une lutte s'engage alors contre la maladie. Heureusement, Tracy en sortira victorieuse. Enfin disponible en 2012, Entertaining Angels résulte de ce combat acharné. Il y est beaucoup fait référence à la spiritualité ainsi qu'aux anges qui ont accompagné la chanteuse durant ces années. Mais pas seulement. Si la chanson titre qui ouvre l'album se présente comme un hommage à son père décédé à cette époque, l'instrumental Stormbewing du disque bonus est dédié au père de Mike Varty, tandis que le Prayer gorgé d'émotion fait référence à un certain Ben Cochran disparu à l'âge de trente-et-un ans. Aux côtés de ces émouvants passages, d'autres titres se veulent puissant comme l'excellent Mountain Of Anglia, Turbulence ou encore l'épique Calm Before The Storm. Si Tracy chante comme une déesse, est est secondée aux chœurs par Sam Collins de Janison Edge et Suzanne Parry. Autres invités, le violoncelliste Hugh McDowell (ELO) et le saxophoniste français Laurent Hunziker qui ont, par leurs contributions, enrichis les compositions, qu'elles soient signées du bassiste Steve Gee, du guitariste Uwe D'Rose, ou de Mike Varty. Après sa sortie, le batteur Dave Wagstaffe quittera l'aventure, suivi en 2017 par Tracy partie vivre en Australie. Pour qui aime la musique progressive de qualité et mélodieuse, Entertaining Angels reste après toutes ces année un disque indispensable.     

Musiciens

Tracy Hitchings : chant
Uwe D'Rose : guitares
Mike Varty : claviers, violon, alto, chœurs
Steve Gee : basse, chœurs
Dave Wagstaffe : batterie, percussions, chœurs

Hugh McDowell : violoncelle
Laurent Hunziker : saxophone
Suzanne Parry : chœurs
Sam Collins : chœurs

Titres

01. Entertaining Angels
02. Glowing - 1. Friends
03. Glowing - 2. Lovers
04. Mountains Of Anglia
05. Personal Universe
06. Prayer (Coming Home)
07. Turbulence (Paradigm Shift)
08. Calm Before The Storm

CD Bonus
01. Walking On Eggshells
02. Timeline
03. Stormbrewing
04. Thunderstruck
05. Right, Who's For Tea, Guys?
06. Cornish Pastie Interlude
07. Stuck On The M25

mercredi 7 février 2018

Janison Edge - Live Acoustic Session (2012)

Janison Edge Live Acoustic Session
Janison Edge - Live Acoustic Session (2012)

Pourquoi écouter ce disque ?

Live Acoustic Session de la formation britannique Janison Edge est un complément (indispensable) à leur unique album devenu culte, The Services Of Mary Goode. Enregistré le 11 avril 1999, cet EP trois titres a été remasterisé puis réédité en 2012. Réduit à un trio comprenant Sue Element au chant, Mike Varty au piano et Ian Salmon à la guitare acoustique, Janison Edge revisite trois de ses titres pivots, OLDMAN, Joker et Julie Lies. Déjà sous forme de piano-voix sur The Services Of Mary Goode, la version proposée de OLDMAN diffère guère de l'originale, si ce n'est une plus forte intensité dans le chant. L'intrépide Joker swingue sous le piano de Mike, lui donnant ainsi une ambiance cabaret. Julie Lies, du haut de ses sept minutes, n'est qu'émotion portée par une voix encore une fois magnifique. Ce dernier titre, d'une beauté inouïe, vaut à lui seul l'écoute de ce disque peu diffusé, si ce n'est sur le label Gargoyle Records.

Musiciens

Sue Element : chant
Mike Varty : piano
Ian Salmon : guitare acoustique

Titres

01. OLDMAN
02. Joker
03. Julie Lies

mardi 5 décembre 2017

Credo - Against Reason (2011)

Credo Against Reason
Credo - Against Reason (2011)

Pourquoi écouter ce disque ?

Un album studio par décennie, c'est le rythme de croisière du combo néo-progressif britannique Credo. Leur premier album Field Of Vision remonte à 1994, puis, a suivi Rhetoric en 2005. Entre ce dernier et Against Reason, le groupe a gratifié ses fans de l'excellent live enregistré en Pologne This Is What We Do (2009). En 2011, Credo réunit, et ce depuis une petite dizaine d'années, Mark Colton (chant), Tim Birrell (guitares), Mike Varty de Landmarq et Janison Edge (claviers), Jim Murdock (basse), et le dernier arrivé Martin Meads (batterie). A noter également la discrète participation aux chœurs de Sam Collins, chanteuse de Janison Edge, connue alors sous le nom de Sue Element. Alors que le groupe a souvent été considéré comme un ersatz du Marillion de l'époque Fish, avec Against Reason, il affirme son identité et creuse son propre sillon. Les huit titres présentés, dont quatre dépassant les dix minutes, abordent des thèmes d'actualité très sombres, bien éloignés du rock progressif des origines et de ses mondes imaginaires. Ainsi, la problématique environnementale est au cœur de Staring At The Sun, Cardinal Sin parle sans détour de la pédophilie, Insane des guerres de religion, et Conspiracy (MSF) s'attaque aux théories complotistes. Mark Colton se révèle un chanteur très communicatif dans ses émotions, tandis que les musiciens offrent une musique audacieuse, complexe et mélodique. Sans révolutionner le genre, Against Reason est un album solide qui ravira, à ne pas en douter, les amateurs du genre. 

Musiciens

Mark Colton : chant, percussions
Tim Birrell : guitares
Mike Varty : claviers, chœurs
Jim Murdoch : basse, chœurs
Martin Meads : batterie

Sam Collins : chœurs

Titres

01. Staring At The Sun
02. Cardinal Sin
03. Intimate Strangers
04. Against Reason
05. Insane
06. Reason To Live
07. Conspiracy (MCF)
08. Ghosts Of Yesterday

lundi 20 février 2017

Janison Edge - The Services Of Mary Goode (1999)

Janison Edge The Services Of Mary Goode
Janison Edge - The Services Of
Mary Goode (1999)
Avant de rejoindre Landmarq, le claviériste Mike Varty avait déjà fait partie d'un groupe de rock progressif avec chanteuse, Janison Edge. Il en était même à l'origine. En février 1999, après de longs mois d'attente, paraît le cultissime The Services Of Mary Goode

Janison Edge est né de la rencontre entre Mike et son amie la chanteuse Sue Element qui se fera appeler par la suite Sam Collins. En 1994, ils commencent à travailler sur un projet d'album. Cinq années seront nécessaires pour le mener à terme. Si Sue signe seule les paroles, tous deux en composent la musique. Ian Salmon, bassiste de Shadowland puis d'Arena, est le premier à intégrer cette nouvelle formation et occupera le poste de guitariste. Il sera suivi de Dave Wagstaffe, batteur attitré de Landmarq. Le dernier arrivé, le bassiste Paul Brown, a été recruté sur recommandation du Maître Clive Nolan himself. 

La musique est un rock néo-progressif typique de qualité, dans la droite lignée de ce que proposera Magenta quelques années plus tard. D'ailleurs, on pourrait penser que Janison Edge est constitué des musiciens de Magenta dont on aurait remplacé Christina Booth par Heather Findlay, tant le doux chant théâtral de Sue évoque celui tout aussi attachant de l'emblématique chanteuse de Mostly Autumn, encore au tout début de sa carrière en cette fin de millénaire. En poursuivant dans cette comparaison, les lumineux soli de guitare de Ian provoquent les mêmes frissons que ceux de Chris Fry, de même que la basse ronflante de Paul ainsi que les envolées synthétiques de Mike s'inscrivent en précurseurs de ce que proposera le génial Rob Reed avec sa formation devenue incontournable. Quant à Dave, fidèle à lui-même, il offre un jeu de batterie d'un niveau similaire à ce qu'il effectue habituellement au sein de Landmarq, c'est-à-dire grandiose.

The Services Of Mary Goode a été pensé comme un 33 tours, avec une face A et une face B. Si son cœur est constitué de la chanson titre divisée en quatre parties et dont la durée totale occupe plus de la moitié du disque, ceux sont trois autres morceaux qui ont le plus retenu notre attention. Oldman, courte ballade sentimentale, met en avant la délicate voix de Sue, simplement accompagnée d'un piano. La chanson suivante, Beneath The Boy, démarre par un fabuleux solo de guitare digne des meilleurs Pendragon, et tient ses promesses tout au long de ses huit minutes. Enfin, Joker ne peut laisser indifférent. Son étrange atmosphère nous ramène dans le Berlin de l'entre-deux-guerres et ses célèbres cabarets remis aux goûts du jour par Ute Lemper.

Avec ce disque, Janison Edge nous plonge dans un univers fantastique à la frontière de celui imaginé par Lewis Carrol comme le laisse si bien suggérer la pochette et les illustrations signées Jane Bryan. On ne peut que regretter qu'il ne demeurera qu'un "one shot", aucune suite ne lui sera donnée à l'exception d'un EP acoustique de trois titres dont nous parlerons une prochaine fois.


Musiciens


Sue Element : chant
Mike Varty : claviers, chœurs
Ian Salmon : guitares, flûte irlandaise, percussions
Paul Brown : basse
Dave Wagstaffe : batterie

Titres


Side A
01. A Twist In The Tale Of Earth History
02. Oldman
03. Beneath The Boy
04. The Services Of Mary Goode I. The Services Of Mary Goode
05. The Services Of Mary Goode II. The Birth Of Mary Goode

Side B
06. The Services Of Mary Goode III. Mary Goode And The Dwarf Of Dreams
07. Joker
08. Julie Lies
09. The Services Of Mary Goode IV. The Day That I Fall