Affichage des articles dont le libellé est Tarja Turunen. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Tarja Turunen. Afficher tous les articles

samedi 21 janvier 2017

Tarja - What Lies Beneath (2010)

Tarja What Lies Beneath
Tarja - What Lies Beneath (2010)
Tarja, la diva finlandaise, est de retour en 2010 avec un nouvel album sobrement intitulé What Lies Beneath. Définitivement détachée de son ancienne formation Nightwish, elle affiche désormais clairement son ambition d'asseoir son titre si prisé de Reine du metal symphonique. 

Pour cela, elle s'est totalement investie dans ce projet en participant à la production et à l'écriture de chaque titre. Si les guitares sont bel et bien de retour, un subtil équilibre a été trouvé entre morceaux plutôt rentre dedans et ballades. Trois d'entre elles touchent au sublime : Underneath, quatrième single faisant office de pont avec My Winter Storm, Rivers Of Lust à la prestation vocale splendide, et Montañas De Silencio chantée en espagnol.

Les fidèles Alex Scholpp (guitares), Christian Kretschmar (claviers), Doug Wimbish (basse) et Mike Terrana (batterie) constituent la colonne vertébrale musicale de ce What Lies Beneath enrichi de la présence d'invités de marque. Van Canto, formation metal qui a la particularité de ce produire a cappella, apporte un aspect Bohemian Rhapsody à Anteroom Of Death, le morceau d'ouverture. Le violoncelliste Max Lilja d'Apocalyptica joue sur quatre titres. Pour la petite histoire, son comparse Eicca Toppinen fait une apparition toute aussi remarquée cette même année sur l'album Hyvästi, Dolores Haze, de Johanna Kurkela, petite amie de Tuomas Holopainen, leader de Nightwish. Complice de Doug Wimbish au sein de Living Coulour, Will Calhoun dynamise la rythmique de Crimson Deep en duo avec Mike Terrana. Ce batteur d'exception s'est construit une solide réputation en accompagnant des artistes aussi divers que Mick Jagger, B.B. King, Paul Simon ou Lou Reed. Falling Awake, fable positive sur la vie inspirée des écrits de Paulo Coelho, est illuminée dans son final par un magnifique solo de Joe Satriani.

What Lies Beneath est un album qui s'écoute avec plaisir. Il comblera aussi bien les fans de la première heure de Tarja qu'un nouveau public séduit par sa voix si précieuse. A noter que la version deluxe contient trois titres supplémentaires dont Naiad, autre ballade exceptionnelle s'étendant sur pas moins de sept minutes divines.


Musiciens


Tarja : chant, piano

Alex Scholpp : guitares, basse
Christian Kretschmar : claviers
Doug Wimbish : basse
Mike Terrana : batterie

Max Lilja : violoncelle
Jyrki Lasonpalo : violon
Pauline Fleming : violon
Rémi Moingeon : alto
Johnny Andrews : claviers
Will Calhoun : batterie, percussions
Julian Barrett : guitare, basse
Kid Crazy : claviers
Philip Labonte : chant
Joe Satriani : guitare
Marzi Nyman : guitare
Bart Hendrickson : guitare, basse, claviers

Van Canto : chant
The Slovak National Orchestra and Choir

Titres


1.01. Anteroom Of Death
1.02. Until My Last Breath
1.03. Dark Star
1.04. Underneath
1.05. Little Lies
1.06. Rivers Of Lust
1.07. In For A Kill
1.08. Montañas De Silencio
1.09. Falling Awake
1.10. The Archive Of Lost Dreams
1.11. Crimson Deep

2.01. We Are
2.02. Naiad
2.03. Still Of The Night

mercredi 3 février 2016

Tarja - The Seer (2008)

Tarja The Seer
Tarja - The Seer (2008)
Un an après My Winter Storm, Tarja sort The Seer, disque édité à 1000 copies et exclusivement réservé au marché britannique. Présenté comme un EP, il ne comporte pas moins de onze titres pour une durée totale de cinquante minutes de musique. 

Il se divise donc en trois parties avec, d'une part, un titre inédit, d'autre part, six remixes du précédent album, et, enfin, quatre morceaux live. 

La chanson The Seer est un duo surprenant avec Doro Pesch, ancienne chanteuse du groupe de heavy metal allemand Warlock. Menée par de bons gros riffs de guitares et deux voix survitaminées, elle possède tous les attributs pour devenir un classique dans le répertoire de la diva finlandaise.

Exercice souvent périlleux, les versions remixées et alternatives ne sont pas inintéressantes, bien au contraire. Boy And The Ghost (Izumix) dépouillée à l'extrême, avec une Tarja à la voix émouvante accompagnée d'un simple piano, est magnifique. Lost Northern Star a droit à deux remixes, l'un heavy, toutes guitares en avant (Tägtgren Remix), l'autre plus atmosphérique, avec cette fois-ci une basse hypnotique entraînante (Ambience Sub Low Mix). 

Les quatre morceaux live sont extraits d'un concert donné à Kuusankoski, ville située dans le sud-est de la Finlande. Damned And Divine est restituée dans son ambiance à la fois mystérieuse et inquiétante. L'interprétation fragile de You Would Have Loved This que l'on retrouve sur son album de Noël Henkäys Ikuisuudesta est pleine de magie. Il est rare d'entendre Tarja aussi émue. Cette émotion est toujours présente avec Our Great Divide. Digne des premiers Nightwish, Ciaran's Well fait la part belle à la batterie de Mike Terrana dont c'est la première apparition sur un disque de Tarja.

Au final, une seule question se pose : pourquoi avoir limité la diffusion de ce petit bijoux ? C'est un véritable non-sens commercial. 

Musiciens


Tarja : chant

Studio
Doro Pesch : chant
Earl Harvin : batterie
Doug Wimbish : basse
Alex Scholpp : guitares
Torsten Stenzel : claviers, programmation
Martin Tillman : violoncelle
Kiko Loureiro : guitare acoustique
Izumi Kawakatsu : piano

Czech Film Orchestra and Choir

Live
Mike Terrana : batterie
Doug Wimbish : basse, chant
Alex Scholpp : guitares
Toni Turunen : guitares
Maria Ilmoniemi : claviers, chant
Max Lilja : violoncelle
Markus Hohti : violoncelle

Titres


01. The Seer
02. Lost Northern Star (Tägtgren Remix)
03. The Reign (Scoremix)
04. Die Alive (Alternative Version)
05. Boy And The Ghost (Izumix)
06. Calling Grace (Full Version)
07. Most Nothern Strar (Ambience Sub Lox Mix)
08. Damned And Divine (Live)
09. You Would Have Loved This (Live)
10. Our Great Divide (Live)
11. Ciaran's Well (Live)

vendredi 30 octobre 2015

Noche Escandinava II (2005)

Noche Escandinava II
Noche Escandinava II (2005)
En 2001, Tarja Turunen, chanteuse de Nightwish, quitte sa Finlande natale pour s'installer en Allemagne afin d'étudier à l'Université de Musique de Karlsruhe. Elle y développe alors le concept de la "Nuit scandinave" qui consiste à présenter des œuvres d'auteurs nordiques à un public de non initiés, sous une forme intimiste (piano et voix).

L'année suivante, en 2002, elle s'associe à la Finlandaise Marjut Paavilainen, à la Norvégienne Ingvild Storhaug et à la pianiste japonaise Izumi Kawakatsu qui, plus tard, jouera sur son album My Winter Storm (2007). Ensemble, elles organisent une mini-tournée au Chili et en Argentine logiquement baptisée "Noche Escandinava". A cette occasion, les trois sopranos interprètent des œuvres de compositeurs finlandais (Jean Sibelius, Oskar Merikanto, Leevi Madetoja), suédois (Ture Rangstrom, Sigurd von Koch), norvégien (Edvard Grieg), mais également allemands (Johannes Brahms, Richard Strauss, Felix Mendelssohn), autrichiens (Hugo Wolf, Gustav Malher) et espagnol (Manuel de Falla).

En 2004, une seconde édition de la "Noche Escandineva" est programmée. Cette fois-ci, Ingvild Storhaug laisse sa place au baryton finlandais Juha Koskela qui a, comme Tarja, étudié à l'Université de Musique de Karlsruhe. Leur récital donné au théâtre Margarita Xirgu de Buenos Aires le 24 avril 2004 est gravé sur disque. Ce témoignage unique paraîtra un an plus tard sous le titre Noche Escandineva II.

Comme le montre cet enregistrement, le répertoire sélectionné pour cette tournée ne comporte que des œuvres de compositeurs finlandais : Oska Merikanto (1868-1924), auteur du premier opéra écrit en finnois, Yrjö Kilpinen (1892-1959) connu pour ses mélodies composées à partir de poèmes nordiques, Erkki Melartin (1875-1937), héritier de Richard Wagner et de Gustav Malher, Jean Sibelius (1865-1957), le "compositeur national" dont Troy Donockley a mémorablement immortalisé son Finlandia sur son premier album solo, et Toivo Kuula (1883-1918) qui puisait son inspiration dans les légendes de son pays.

Sur scène, chaque artiste est seul avec la pianiste, ou en duo, comme dans Lailla Virvaliekin (Autrefois) Op. 96 de Sibelius sur lequel plane l'âme mystérieuse de la Russie éternelle. Seul Oi, Kiitos Sa Luojani Armollinen réunit au même moment nos trois chanteurs pour un final plein d'entrain.

Malgré le talent de chacun, la star de la soirée est indéniablement Tarja. Chacune de ses apparitions suscite un flot d'applaudissements enthousiastes. Aussi à l'aise et éblouissante dans un répertoire classique que metal, la charismatique chanteuse de Nightwish est décidément dotée d'un incroyable talent et elle le prouve à chacune de ses prestations.

Musiciens


Tarja Turunen : chant
Marjut Paavilainen : chant
Juha Koskela : chant
Izumi Kawakatsu : piano

Titres


01. Elämälle, Op. 93 N°4
02. Metsäkyyhkyset, Op. 47 N°1
03. Rukous, Op. 40 N°2
04. Kevätlinnuille Etelässä, Op. 11 N°1
05. Illalla, Op. 19 N°7
06. Laululle, Op. 52 N°3
07. Rannalta I, Op. 23 N°1
08. Minä Metsän Polkuja Kuljen, Op. 4 N°1
09. Tähtien Laulu, Op. 155 N°2
10. Svarta Rosor, Op. 36 N°1
11. Lastu Lainehilla, Op. 17 N°7
12. Säf, Säf Susa, Op. 36 N°4
13. Lailla Virvaliekin (Autrefois) Op. 96
14. Soittajapaimen
15. Hilu Hilu
16. Minun Kultani Kaunis On
17. Kesäyö Kirkkomaalla, Op. 6 N°1
18. Imadran Laulu, Op. 30c N°4
19. Aamulaulu, Op. 2 N°3
20. Syystunnelma, Op. 2 N°1
21. Myrskylintu, Op. 30 N°4
22. Soi Vienosti Murheeni Soitto, Op. 36 N°3
23. Soipa Kieli
24. Kun Päivä Paistaa, Op. 24 N°1
25. Oi, Kiitos Sa Luojani Armollinen

dimanche 25 octobre 2015

Tarja - Henkäys Ikuisuudesta (2006)

Tarja Henkäys Ikuisuudesta
Tarja - Henkäys Ikuisuudesta (2006)
Dans la grande tradition des albums de Noël (Eden's Bridge, Frank & Marlou van Essen, Mostly Autumn, Celtic Expressions Of Christmas), Tarja, un an à peine après son éviction de Nightwish, offre le sien à son public finlandais. 

En effet, Henkäys Ikuisuudesta ("Un souffle d'éternité") était, dans un premier temps, réservé au marché finlandais, d'où son titre en finnois. Certes, les fans de Nightwish ont dû être déroutés. Pas de gros riffs de guitare ici, ni d'envolées symphoniques, juste une musique ouatée débordant de générosité, en symbiose avec l'esprit magique de Noël. Seule Walking In The Air, comptine extraite du dessin animé pour enfants The Snowman, relie la diva à son ancien groupe. Cette chanson clôturait leur album Oceanborn (1998) et avait été interprétée sur le live From Wishes To Eternity (2001).

Aux côtés des chants traditionnels finlandais, sont parsemés des "classiques" comme Happy New Year d'Abba, Happy Christmas (War Is Over) de John Lennon, Ave Maria de Franz Schubert, ou encore Magnificat: Quia Respexit de Bach et Jouluyö, Juhlayö qui n'est autre que l'éternel Silent Night / Douce Nuit, Sainte Nuit. Seul le titre d'ouverture, la somptueuse ballade Kuin Henkäys Ikuisuutta, est une composition originale coécrite par Tarja elle-même.

Tarja avait depuis longtemps en tête ce projet. Son départ de Nightwish lui a donné l'opportunité de le mener à terme. Toutefois, étant donnée sa thématique particulière, Henkäys Ikuisuudesta ne peut être considéré comme son premier album solo, au contraire de My Winter Storm qui paraîtra l'année suivante. Il s'agit plutôt d'une parenthèse dans la carrière de la chanteuse, comme il y en aura de nombreuses autres. Tarja est bel et bien une artiste polymorphe, mystérieuse, dévoilant années après années les différentes facettes de son incommensurable talent. 

Musiciens


Tarja : chant

Esa Nieminen : piano, claviers
Sonja Fräki : piano
Kalevi Kiviniemi : orgue
Juha Lanu : guitares
Jetro Vainio : guitares, programmation
Ako Kiiski : basse
Sami Kuoppamäki : batterie, percussions
Heikki Hämäläinen : violon
Seppo Rautasuo : violon
Mauri Pietikäinen : alto
Outi Iljin : alto
Veli-Matti Iljin : violoncelle
Heikki Pohto : flûte, saxophone
Emilia Kauppinen : flûte
Johanna Aho : chœurs

Tapiola Choir

Titres


01. Kuin Henkäys Ikuisuutta
02. You Would Have Loved This
03. Happy New Year
04. En Etsi Valtaa, Loistoa
05. Happy Christmas (War Is Over)
06. Varpunen Jouluaamuna
07. Ave Maria
08. The Eyes Of A Child
09. Mökit Nukkuu Lumiset
10. Jo Joutuu Ilta
11. Marian Poika
12. Magnificat: Quia Respexit
13. Walking In The Air
14. Jouluyö, Juhlayö  

vendredi 23 octobre 2015

Nightwish - From Wishes To Eternity - Live (2001)

Nightwish From Wishes To Eternity
Nightwish - From Wishes To Eternity
(2001)
From Wishes To Eternity est le premier enregistrement live intégral du groupe de metal symphonique finlandais Nightwish. 

Fondé en 1996 par le claviériste Tuomas Holopainen, nourrit dans son enfance d'histoires fantastiques, Nightwish a à son actif trois albums studio lorsqu'il enregistre ce concert donné à Tampere, dans le sud de la Finlande, le 29 décembre 2000. Wishmaster, le dernier en date, est le mieux représenté sur scène avec pas moins de huit titres joués sur les quinze que compte From Wishes To Eternity

Dès l'ouverture, le groupe livre une version mémorable de The Kinslayer, chanson écrite suite à la fusillade sanglante dans l'établissement scolaire américain de Columbine situé dans le Colorado. Et c'est avec un Wishmaster de folie qu'il clôture son show. Entre les deux, déferle une puissance de feu d'enfer (dont The Paraoh Sails To Orion en duo avec Tapio Wilska, Sacrament Of Wilderness, Beauty & The Beast chanté avec Tony Kakko de Sonata Artica) entrecoupée de quelques moments d’accalmie qui frôlent le divin (Swanheart, Dead Boy's Poem, Walking In The Air). 

Sur scène comme en studio, Nightwish maîtrise son art. Grâce à ses musiciens talentueux tels le guitariste Emppu Vuorinen ou le batteur métronomique Jukka Nevalainen, à Tuomas, son leader et compositeur à l'imagination débordante, et à Tarja Turunen, sa grande prêtresse au souffle d'or, Nightwish est, en ce début de millénaire, en passe de devenir le leader incontesté du metal symphonique avec chanteuse en pleine effervescence, aux côtés de leurs contemporains néerlandais, Within Temptation. 

Musiciens


Tarja Turunen : chant
Tuomas Holopainen : claviers
Jukka Nevalainen : batterie
Emppu Vuorinen : guitare
Sami Vänskä : basse

Tapio Wilska : chant
Tony Kako : chant

Titres


01. The Kinslayer
02. She Is My Sin
03. Deep Silent Complete
04. The Pharaoh Sails To Orion
05. Come Cover Me
06. Wanderlust
07. Instrumental (Crimson Tide / Deep Blue Sea)
08. Swanheart
09. Elvenpath
10. FanatasMic Part 3
11. Dead Boy's Poem
12. Sacrament Of Wilderness
13. Walking In The Air
14. Beauty & The Beast
15. Wishmaster

mardi 20 octobre 2015

Nightwish - End Of An Era (2006)

Nightwish End Of An Era
Nightwish - End Of An Era (2006)
Qu'il est loin le temps où Tuomas Holopainen, alors adolescent, songea à créer Nightwish, un soir de 1996, autour d'un feu de bois, dans un endroit perdu de sa Finlande natale. Neuf ans plus tard, le 21 octobre 2005, son groupe, en pleine gloire, se produit à l'Hartwall Areena d'Helsinki devant 12 000 personnes lors d'un concert mettant fin à une tournée internationale triomphale.

Toutefois, ce succès cache un drame en coulisse. En effet, le destin de Tarja Turunen, la charismatique chanteuse à la voix d'or, est scellé. A l'issue du spectacle, lui sera remise une lettre lui signifiant son éviction de Nightwish, groupe qu'elle avait rejoint dès sa formation, à la demande de son ami d'enfance, un certain Tuomas Holopainen.

En 2006, sort le bien nommé End Of An Era, témoignage de cette soirée doublement inoubliable présentant des musiciens alors au sommet de leur gloire réunis une dernière fois autour de leur chanteuse devenue une véritable diva. Dix-huit titres ont été gravés sur ce double album live. Aux côtés des huit morceaux du dernier album en date, Once, sont joués des classiques comme Wishmaster, Sleeeping Sun ou Bless The Child. Il n'y a pas à dire, Tarja, Tuomas (claviers), Emppu Vuorinen (guitare), Jukka Nevalainen (batterie) et Marco Hietala (basse, chant) sont en formes et offrent un spectacle à la hauteur de leur réputation, sans temps mort.

Avec le recul, il est également possible d'analyser ce End Of An Era comme le signe annonciateur du Nightwish post-Tarja.

Pour le première fois, Marco qui a rejoint la troupe en 2002, interprète seul un titre en intégralité. Son influence ne cesse de progresser, et va encore continuer par la suite. Sur Dark Passion Play (2007), il tiendra même le chant principal sur deux chansons. Ainsi, même s'il demeure prépondérant, le chant n'est plus le monopole de la seule chanteuse, une certaine polyphonie se laisse entendre.

De même, le morceau chanté par Marco est une reprise de Pink Floyd, High Hopes, un des meilleurs titres, si ce n'est le meilleur, de l'ère Gilmour. Ce choix est également synonyme de l'ouverture du groupe vers d'autres courants musicaux, ici le rock progressif. Style que Nightwish maîtrise déjà, il suffit d'écouter leur longue pièce entraînante, Ghost Love Score, pour en être convaincu. Les deux autres covers, The Phantom Of The Opera et Over The Hills And Far Away indiquent l'importance respective des influences classiques et hard FM. Plus que jamais, Tuomas et sa bande affichent ainsi leur volonté de ne pas se laisser enfermer dans la seule catégorie de metal symphonique.

Autre signe de cette recherche d'ouverture et d'enrichissement, la participation à la flûte et au chant de l'Amérindien John Two-Hawks sur deux titres, Stone People et Creek Mary's Blood. Ce retour aux sources vers une musique plus traditionnelle, plus folk va s'observer au fil des années à venir, notamment à travers la présence de plus en plus marquée de Troy Donockley, joueur de cornemuse et de flûtes irlandaises.

End Of An Era annonce donc à la fois la fin d'une époque, comme son titre l'indique, et le début d'une autre, celle avec Anette Olzon puis Floor Jansen. Tarja, de son côté, grâce à son expérience acquise durant ces neuf dernières années, va aussi aller de l'avant et se lancer dans une carrière solo au succès tout aussi mérité.

Musiciens


Tarja Turunen : chant
Tuoamas Holopainen : claviers
Emppu Vuorinen : guitare
Marco Hietala : basse, chant
Jukka Nevalainen : batterie

John Two-Hawks : chant, flûte

Titres


1.01. Dark Chest Of Wonders
1.02. Planet Hall
1.03. Ever Dream
1.04. Kinslayer
1.05. The Phantom Of The Opera
1.06. The Siren
1.07. Sleeping Sun
1.08. High Hopes
1.09. Bless The Child
1.10. Wishmaster

2.01. Slaying The Dreamer
2.02. Kuolema Tekee Taiteilijan
2.03. Nemo
2.04. Ghost Love Score
2.05. Stone People
2.06. Creek Mary's Blood
2.07. Over The Hills And Far Away
2.08. Wish I Had An Angel

samedi 17 octobre 2015

Tarja - My Winter Storm (2007)

Tarja My Winter Storm
Tarja - My Winter Storm (2007)
Bienvenue dans l'univers fantasmagorique de Tarja ! Telle une Reine Blanche sortie d'un conte des frères Grimm, la chanteuse finlandaise métamorphosée revient sur le devant de la scène avec un nouveau disque enchanteur. 

Successeur d'un album de reprises limité au marché finlandais, My Winter Storm ne comporte que des compositions originales, à l'exception d'un Poison emprunté à Alice Cooper. Entrecoupées d'interludes musicaux (Ite, Missa Est, Seeking For The Reign, The Escape Of The Doll, Sunset) renforçant cette ambiance à la fois fantastique et cinématographique, les chansons alternent entre ballades oniriques (The Reign, Boy And The Ghost, Calling Grace) et passages plus rythmés (My Little Phoenix, Die Alive, Ciaran's Well).

De son aventure avec Nightwish, l'essentiel a été préservé : sa voix lyrique unique qui donne à chacune de ses chansons une dimension à part. Avec My Winter Storm, le message est clair : Tarja prend en main sa carrière et, comme elle le clame dans son premier single, elle marche désormais seule (I Walk Alone). Ou presque car elle s'est entourée d'une équipe de musiciens internationaux pour mener à bien son projet. Participent donc des Allemands (Alex Scholpp, Torsten Stenzel), des Américains (Doug Wimbish de Living Coulour, Earl Harvin), un Suisse (Martin Tillman), une Japonaise (Izumi Kawakatsu), une Canadienne (Lili Haydin), un Brésilien (Kiko Loureiro d'Angra) et des Tchèques du Czech Film Orchestra and Choir. 

Mélange de metal, de pop-rock et de musique symphonique, My Winter Storm est un album très accessible visant la conquête d'une renommée mondiale. Toutefois, la Finlande natale de Tarja n'est pas oubliée avec la toute fragile Oasis interprétée dans sa langue maternelle. Deux ans après son éviction de Nightwish, Tarja est maintenant libérée de son passé. Ses anciens compagnons ayant pris une autre route avec une nouvelle chanteuse, elle poursuit de son côté son chemin, n'ayant plus rien à prouver, tout en regardant avec quiétude son avenir droit devant elle. 

Musiciens


Tarja : chant

Alex Scholpp : guitares
Torsten Stenzel : claviers, programmation
Doug Wimbish : basse
Earl Harvin : batterie

Martin Tillman : violoncelle
Lili Haydin : violon
Izumi Kawakatsu : piano
Kiko Loureiro : guitare acoustique
Kid Crazy : claviers
Tea Tähtinen : chœurs
Toni Turunen : chœurs
Daniel Presley : chœurs

Czech Film Orchestra and Choir

Titres


01. Ite, Missa Est
02. I Walk Alone
03. Lost Nothern Star
04. Seeking For The Reign
05. The Reign
06. The Escape Of The Doll
07. My Little Phoenix
08. Boy And The Ghost
09. Sing For Me
10. Oasis
11. Poison
12. Our Great Divide
13. Sunset
14. Damned And Divine
15. Die Alive
16. Minor Heaven
17. Ciaran's Well
18. Calling Grace