Affichage des articles dont le libellé est Maggie Reilly. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Maggie Reilly. Afficher tous les articles

jeudi 28 avril 2016

Maggie Reilly - Rowan (2006)

Maggie Reilly Rowan
Maggie Reilly - Rowan (2006)
Avec Rowan, Maggie Reilly marque un retour à ses racines écossaises en cette année 2006. Sur les onze chansons enregistrées, cinq ont été puisées dans le répertoire folk traditionnel de cette contrée septentrionale des îles britanniques. Les autres en sont guère éloignées. 

Who Knows Where The Time Goes est une magnifique chanson de Sandy Denny qui l'interpréta à la fin des années 60 avec son groupe Fairport Convention. Ce standard de la musique folk a été ensuite repris par de grandes voix telles que Mary Black, Julianne Regan d'All About Eve, Sinead O'Connor ou encore Barbara Dickson

La ballade The Star a été composée par un certain Alasdair Robertson, ex-membre de Cado Belle. Cette formation jazz/funk éphémère, issue de Glasgow, s'est distinguée dans la première moitié des années 70 avec une certaine Maggy Reilly au chant. Stuart MacKillop était alors aussi de la partie. C'est lui qui a coécrit avec Maggy les quatre titres originaux restants (Away Wi' The Faeries, Heartsong, Promises et Miss You aux splendides chœurs de cathédrale). Il a également pris en charge la production, les arrangements, le mixage, les synthétiseurs, le piano et de quelques lignes de guitare. 

Andy Roberts les accompagne à la guitare acoustique, au bouzouki et au bodhran, Simon Little à la basse (électrique et acoustique), et Steve Taylor à la batterie. L'accordéoniste Gareth Turner, la violoniste Calena Delamare et le guitariste Mark Hornby qui avait déjà participé à l'album Elena de Maggie, en 1996, aux côtés de pointures parmi lesquelles Tim Renwick (Pink Floyd, David Bowie, Mike Oldfield), John Giblin (Simple Minds, Kate Bush, Eimear Quinn) ou Mark Brzezicki (Big Country, Procol Harum, Fish), ont été conviés sur quelques morceaux. 

Dédié à  ses parents, Rowan est un album intimiste, sans prétention, mais idéal à qui aime les ambiances authentiques, celtiques, voire féeriques, calfeutrées d'une voix exquise inimitable et, surtout, inoubliable. 


Musiciens


Maggie Reilly : chant

Stuart MacKillop : claviers, chœurs
Andy Roberts : guitare acoustique, bouzouki, bodhran, chœurs
Simon Little : basse, chœurs
Steve Taylor : batterie, percussions, chœurs
Gareth Turner : accordéon
Mark Hornby ; guitares
Calena Delamare : violon

Titres


01. Away Wi' The Faeries
02. Once I Had A Sweetheart
03. Heartsong
04. The Star
05. Promises
06. All Things Are Quite Silence / Forever
07. Who Knows Where The Time Goes
08. Trees They Do Grow High
09. Cam Ye O'er Frae France
10. Miss You
11. Wild Mountain Thyme

mardi 26 avril 2016

Maggie Reilly - Looking Back, Moving Forward (2009)

Maggie Reilly Looking Back, Moving Forward
Maggie Reilly -
 Looking Back, Moving Forward (2009)
Maggie Reilly est une étoile filante dans le firmament des mondes progressifs. Elle est devenue célèbre grâce à Mike Oldfield qui a immortalisé son chant sur les tubes planétaires Family Man, To France et, surtout, Moonlight Shadow à tout jamais gravé dans la tête de millions de personnes. 

Ce que l'on oublie souvent, c'est que Maggie a eu une vie artistique avant et après sa rencontre avec le génie Oldfield. 

Elle débute sa carrière dans les années 70 à Glasgow, au sein du groupe de blues Joe Cool formé avec le claviériste Stuart MacKillop. La formation prendra par la suite le nom de Cado Belle et s'orientera vers un style plutôt jazz/funk. En 1976, ils sortent leur seul et unique album  au titre éponyme.  

1989 marque la fin de sa fructueuse collaboration avec Mike Oldfield commencée une décennie plus tôt. Elle entame alors une carrière en solo tout en multipliant ses participations à divers projets. La plus étrange est celle avec le groupe de rock gothique The Sisters Of Mercy sur leur album Vision Thing (1990) où elle fait les chœurs sur pas moins de cinq titres.

En 1992, sort son premier album, Echoes, dont les trois singles extraits rencontrent un certain succès (Everythime We Touch, Wait, Tears In The Rain). Elle continue par la suite à publier de manière régulière des disques de grande qualité, même si le succès n'est pas toujours au rendez-vous. En 2003, avec Save It For A Rainy Day, elle se fait plaisir en reprenant des standards de Neil Young, James Taylor, Chicago ou encore Cyndi Lauper (True Colours).

Looking Back, Moving Forward est la synthèse de toutes ces périodes. Produit par Stuart MacKillop, son ancien acolyte de Cado Belle, Maggie revisite ses propres classiques, six en tout dont trois de l'ère Oldfield et trois autres de sa propre carrière solo postérieure. Six autres titres sont des inédits. Ils ont pour seule ambition de regarder vers l'avant, sans se soucier de la moindre nostalgie. 

La voix de Maggie est intacte, toujours aussi magnifique. Certaines chansons se détachent plus que d'autres de l'ensemble. Hold Me, par exemple, réserve d'incroyables envolées vocales portées par le chœur celtique des Sirens Of Titan. Sa version sensuelle toute en douceur de True Colours n'a rien à envier à l'originale. La mystérieuse Lilith fait explicitement référence à la première femme d'Adam. Le solo de guitare électrique final exécuté par Hugh Burns est absolument divin. 

A la fois pop, folk, prog, Looking Back, Moving Forward scintille avant tout grâce à Maggie, à sa voix unique qui réussit à traverser les âges le plus naturellement du monde pour le plus grand plaisir de nos oreilles délicates. 

Musiciens


Maggie Reilly : chant

Stuart MacKillop : claviers
Brian McNeill : orgue Hammond, moog
Hugh Burns : guitares, mandoline
Ross Hamilton : basse, guitare
Alan Thomson : basse
Alyn Cosker : batterie
Maya Burman-Roy : violoncelle
Helena Flint : alto
Julie Reynolds : violon
Stephanie Gruth : violon
Christopher Stout : fiddle

Sirens Of Titan : chœurs

Titres


01. It's A Lovely Day
02. Everytime We Touch
03. Lucy
04. Family Man
05. Stones Throw From Nowhere
06. Hold Me
07. True Colours
08. Moonlight Shadow
09. Fifth Moon
10. Canada
11. To France
12. Lilith