Affichage des articles dont le libellé est Sharon den Adel. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Sharon den Adel. Afficher tous les articles

jeudi 25 août 2016

Anneke van Giersbergen with Agua De Annique - Pure Air (2009)

Anneke van Giersbergen Pure Air
Anneke van Giersbergen with Agua
De Annique - Pure Air (2009)
Et de trois ! Après Black Symphony puis An Acoustic Night At The Theatre, Somewhere, le magnifique duo entre Sharon den Adel et Anneke van Giersbergen, figure cette fois-ci sur Pure Air, nouvel opus de l'ex-Gathering. 

La version interprétée par les deux divas est dénudée ici à l'extrême. Elles ne sont accompagnées que d'une discrète guitare acoustique. C'est d'ailleurs le concept de ce Pure Air : reprendre en toute simplicité des titres de son précédent album Air ou d'artistes avec lesquels elle a collaboré au cours de sa carrière. Le plus souvent, comme déjà mentionné, avec une simple guitare, parfois avec un autre instrument telle la trompette sur le très beau et langoureux Come Wander With Me.   

Afin de pimenter l'ensemble, Anneke a fait appel à de vieilles connaissances. Outre Sharon de Witihin Temptation, ont répondu présent Arjen Lucassen d'Ayreon, Danny Cavanagh d'Anathema, le grand John Wetton (King Crimson, Asia), Niels Geusebroek de Silkstone ou encore la chanteuse Marike Jager, magnifique sur un Day After Yesterday qui mérite à lui seul l'achat de ce disque. 

Les autres reprises ne sont pas non plus dénuées d'intérêt. L'ombre de Mostly Autumn plane sur Valley Of The Queens grâce à la flûte d'Ewa Albering (entendue sur l'opéra rock The Hound Of The Baskervilles et sur Live On Earth de Star One) et à la voix d'Anneke similaire à celle d'Heather Findlay.  Cette chanson se trouve à l'origine sur l'album d'Ayreon Into The Electric Castle où figurait aussi Sharon.  

Quel plaisir également de découvrir une nouvelle version de To Catch A Thief du projet Icon mené par l'ex-Yes Geoffrey Downes et John Wetton. Le chant de ce dernier, profond, se marie à merveille avec la fragilité d'Anneke. 

Si, de prime abord, sa prestation sur The Power Of Love peut laisser dubitatif, elle ne cesse, au final, de se dévoiler au fil des écoutes. Anneke reprend seule avec sa guitare ce hit des années 80 du célèbre groupe originaire de Liverpool, Frankie Goes To Hollywood. Pour l'anecdote, ce groupe a été lancé par Trevor Horn, ancien acolyte de Geoff Downes au sein des Buggles.

Si l'on veut savourer pleinement ce Pure Air, il faut prendre son temps. Tout comme Anneke le prend dans la gestion de sa carrière. Peu à peu, elle s'affirme et prend confiance en elle. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si, pour la première fois, son nom apparaît sur une pochette de disque, reléguant au second plan celui de sa formation Agua De Annique. Une nouvelle étape a été ainsi franchie. A suivre...




Musiciens


Anneke van Giersbergen : chant, guitare, claviers

Joris Dirks : guitares, basse, chœurs
Jacques de Haard : basse
Rob Snijders : batterie

Danny Cavanagh : guitare, claviers, chant
Arjen Lucassen : guitare
Marcel Berbeek : guitare, chœurs
Saron den Adel : chant
John Wetton : chant
Niels Geusebroek : chant, guitare
Marike Jager : chant
Kyteman : trompette
Svetlana Tratch : domra
Dewi Kersterns : violoncelle
Ewa Albering : flûte

Titres


01. The Blower's Daughter
02. Beautiful One
03. Wold Flowers
04. Day After Yesterday
05. Come Wander With Me
06. Valley Of The Queens
07. To Catch A Thief
08. Ironic
09. What's The Reason?
10. Yalin
11. Somewhere
12. Witness
13. The Power Of Love

mercredi 24 août 2016

Within Temptation - An Acoustic Night At The Theatre (2009)

Within Temptation An Acoustic Night At The Theatre
Within Temptation - An Acoustic
Night At The Theatre (2009)
Somewhere n'en finit plus de résonner dans nos oreilles. Ce magnifique duo entre Sharon den Adel et sa compatriote néerlandaise Anneke van Giesbergen (ex-The Gathering), dévoilé lors du Black Symphony, est à nouveau repris sur An Acoustic Night At The Theatre.

Sorti en 2009, ce disque a été enregistré à Eindhoven l'année précédente. En privilégiant l'acoustique, Within Temptation, dont la musique est étiquetée "metal symphonique", a choisi de surprendre son public. Cinq ans auparavant, The Gathering, avec Sleepy Buildings, s'était prêté à cet exercice qui peut se révéler périlleux.

Le groupe est accompagné sur scène d'un ensemble à cordes renforçant l'aspect intimiste des compositions présentées. Keith Caputo a également été invité à partager le chant avec Sharon sur un What Have You Done bien différent dans ses arrangements de celui du Black Symphony. Au contraire de Somewhere qui n'en n'est pas bien éloigné. Mais, peu importe, la magie opère à nouveau et entendre la voix des deux chanteuses se mêler est un véritable moment de grâce. Celle de Sharon, si fragile, sans cesse à la limite de la rupture, ne peut laisser insensible.

Si quelques raretés comme Towards The End en ouverture du set ou le sublime Pale sont d'agréables et bonnes surprises, Within Temptation a préféré minimiser la prise de risque en offrant en premier lieu ses plus belles ballades : l'émouvante Frozen qui aborde la douloureuse question des abus sexuels sur les enfants, All I Need écrite par Sharon et son compagnon Robert Westerholt, ou encore Memories à l'origine sur The Silent Force, tout comme Somewhere

Le disque se termine par un enregistrement studio, l'inédit Utopia, morceau plus pop qui fera office de single. Il s'agit (encore) d'un duo, cette fois-ci avec le chanteur britannique Chris Jones.

An Acoustic Night At The Theatre est chaudement recommandé à tous ceux qui privilégient une musique intimiste favorisant la rêverie, l'évasion et l'émotion. Bien que l'on retrouve sept de ses titres sur Black Symphony, l'acquisition des deux est tout à fait envisageable tant les arrangements varient d'une version à l'autre, permettant ainsi de découvrir toute la richesse des compositions. 


Musiciens


Sharon den Adel : chant
Robert Westerholt : guitares
Ruud Jolie : guitares
Martijn Spierenburg : claviers
Jeroen van Veen : basse
Stephen van Haestregt : batterie

Anneke van Giersbergen : chant
Keith Caputo : chant
Chris Jones : chant
Mike Coolen : batterie

Red Limo String Quartet

Titres


01. Towards The End
02. Stand My Ground
03. Caged
04. All I Need
05. Frozen
06. Somewhere
07. The Cross
08. Pale
09. What Have You Done
10. Memories
11. Forgiven
12. Utopia

lundi 22 août 2016

Within Temptation - Black Symphony (2008)

Within Temptation Black Symphony
Within Temptation - Black Symphony
(2008)
Leurs routes s'étaient croisées il y a une dizaine d'années, durant l'enregistrement d'Into The Electric Castle d'Ayreon. L'une interprétait alors le rôle de l'Indienne, l'autre celui de l'Égyptienne. 

Le 7 février 2008, Sharon den Adel et Anneke van Giersbergen se retrouvent sur scène lors d'un concert exceptionnel donné par Within Temptation à Rotterdam. Ce spectacle mémorable donnera lieu à un double album live intitulé Black Symphony

Ensemble, elles reprendront la délicate ballade acoustique Somewhere. A l'origine, elle se trouve sur The Silent Force, troisième album du combo néerlandais sorti en 2004. Toutes deux sont absolument divines ce soir-là. 

Mais que de chemin parcouru depuis toutes ces années. Sharon a rencontré un succès international avec son groupe, fer de lance du metal symphonique aux côtés de Nightwish. Anneke a également reçu une large reconnaissance grâce à The Gathering qu'elle vient de quitter. Désormais, elle officie au sein d'Agua de Annique, son nouveau projet solo qui ne dit pas encore son nom. 

Accompagnés par le Metropole Orchestra dirigé par Jules Buckley, et par le chœur Pa'dam qui magnifient leur musique en lui offrant une nouvelle dimension, Within Tempation accueille deux autres invités de marque. 

Keith Caputo de Life Of Agony, groupe phare de la scène metal new-yorkaise des années 90, vient chanter auprès de Sharon un What Have You Done endiablé, bourré d'énergie. C'est assez rare dans le milieu du metal pour que ce soit signalé, Keith est devenu en 2011 Mina Caputo après avoir changé de sexe. 

Quant à George Oosthoek, ancien d'Orphanage, formation batave de death metal, il a été invité à pousser quelques growls sur The Other Half (Of Me).

Époustouflant d'un bout à l'autre, Black Symphony est aussi important dans la discographie des Néerlandais que peut l'être End Of An Era dans celle de leurs amis finlandais. Pour Sharon den Adel, sa prestation exemplaire digne des plus grandes divas lui offre la consécration tant méritée. Elle assoit  ainsi définitivement son statut de grande prêtresse du metal symphonique au même titre que l’indétrônable Tarja Turunen


Musiciens


Sharon den Adel : chant
Robert Westerholt : guitares
Ruud Jolie : guitares
Martijn Spierenburg : claviers
Jeroen van Veen : basse
Stephen van Haestregt : batterie

Anneke van Giersbergen : chant
Keith Caputo : chant
George Oosthoek : chant

Titres


1.01. Ouverture
1.02. Jillian (I'd Give My Heart)
1.03. The Howling
1.04. Stand My Ground
1.05. The Cross
1.06. What Hav You Done
1.07. Hand Of Sorrow
1.08. The Heart Of Everything
1.09. Forgiven
1.10. Somewhere
1.11. The Swan Song
1.12. Memories

2.01. Our Solemn Hour
2.02. The Other Half (Of Me)
2.03. Frozen
2.04. The Promise
2.05. Angels
2.06. Mother Earth
2.07. The Truth Beneath The Rose
2.08. Deceiver Of Fools
2.09. All I Need
2.10. Ice Queen

jeudi 11 février 2016

Ayreon - Into The Electric Castle (1998)

Ayreon Into The Electric Castle
Ayreon - Into The Electric Castle
(1998)
Sorti en 1998, Into The Electric Castle est primordial dans la discographie d'Ayreon, non seulement à cause du succès rencontré. Il s'agit en fait de l'album des "premières fois" pour son mentor, le multi-instrumentiste Arjen Lucassen. 

En effet, pour la première fois, il a invité deux femmes à venir chanter : Anneke van Giersbergen et Sharon den Adel. Entre Anneke et Arjen, c'est le début d'une longue et fructueuse collaboration dont l'apothéose sera The Gentle Storm, en 2015. A cette époque, elle officiait au sein de The Gathering et bénéficiait déjà d'une certaine notoriété. Au contraire de Sharon qui venait tout juste de fonder Within Temptation avec son compagnon Robert Westerholt. Le groupe n'avait alors qu'un seul album à son compteur, Enter. En véritable précurseur, Arjen était loin de s'imaginer qu'il deviendrait une formation majeure du metal symphonique aux côtés de Nightwish et d'Epica. 

Egalement invité pour la première fois, Damian Wilson participera lui aussi, par la suite, à plusieurs projets de Lucassen, notamment Star One. Ancien chanteur de Landmarq, il est, en 1998, à la tête, pour quelques mois encore, de Threshold, groupe créé par Karl Groom.

Impressionné par ses prestation au sein de Gorefest, Arjen a demandé au batteur Ed Warby de le rejoindre sur Into The Electric Castle. Le courant est si bien passé entre les deux musiciens qu'Ed deviendra en quelque sorte son batteur attitré et participera ainsi à la quasi-totalité de ses futurs albums. 

Into The Electric Castle est avant tout un concept-album basé sur une histoire de science-fiction dans laquelle apparaît, pour la première fois, une espèce alien appelée les Forever. Elle fera son retour dix ans plus tard dans 01011001. Pour l'heure, huit personnages, tous issus de lieux et d'époques différentes, se retrouvent téléportés ensemble dans un endroit étrange où une mystérieuse voix les guide vers une aventure dont certains ne reviendront pas vivants. Il s'agit d'une Égyptienne, d'un Highlander, d'une Indienne, d'un Romain, d'un hippie, d'un chevalier de la Table ronde, d'un homme en provenance du futur et d'un barbare.

Afin d'incarner le Highlander, Arjen a tout naturellement fait appel à Fish, ancien chanteur de Marillion. 1998 est également une année propice pour notre Écossais géant puisqu'il revient avec Sunsets On Empire, album produit par le génial Steve Wilson, de loin son meilleur depuis Vigil In A Wilderness Of Mirrors. Damian interprète le chevalier, Anneke, l’Égyptienne et Sharon, l'Indienne. Edward Reekers (Kayak) joue le rôle de l'homme du futur. Celui du Romain est tenu par Edwin Balogh, chanteur de metal néerlandais. Arjen lui-même est le hippie, et le chanteur de son ancien groupe Bodine, Jay van Feggelen, le barbare. Pour la Voix, c'est le britannique Peter Daltrey qui prête la sienne.

D'un point de vue musical, Arjen puise ses influences dans les classiques du rock (Beatles), du prog (Pink Floyd) et du hard (Led Zeppelin). Contrairement à son précédent disque, Actual Fantasy, il a fait appel à de vrais musiciens en remplacement des machines. Ainsi, sont venus jouer notamment le flûtiste Thisj van Leer (Focus), les claviéristes Ton Scherpenzeel, fondateur d'un des plus importants groupes de rock progressif néerlandais Kayak, et Clive Nolan (Pendragon, Arena, Shadowland). 

En posant les véritables bases du projet Ayreon et grâce à son succès, Into The Electric Castle va véritablement lancer la carrière d'Arjen Lucassen. Plusieurs de ses titres deviendront des classiques dans son répertoire, parmi lesquels Valley Of The Queens ou Castle Hall. Ainsi, dans les années 2000, Lucassen et Ayreon deviendront une référence incontournable, aussi bien dans l'univers du progressif que dans celui du metal. Marillion, à ses début avec un certain... Fish, avait réussit pareil exploit. 

Musiciens


Arjen Lucassen : chant, guitares, mandoline, basse, claviers

Anneke van Giersbergen : chant
Sharon den Adel : chant
Fish : chant
Damian Wilson : chant
Edward Reekers : chant
Edwin Balogh : chant
Jay van Feggelen : chant
Peter Daltrey : voix
George Oosthoek : voix
Robert Westerholt : voix

Ed Warby : batterie, percussions
Robby Valentine : claviers
Clive Nolan : claviers
René Merkelbach : claviers
Ton Scherpenzeel :claviers
Roland Bakker : claviers
Thijs van Leer : flûte
Ernö Olah : violon
Taco Kooistra : violoncelle
Jack Pisters : sitar

Titres


1.01. Welcome To The New Dimension
1.02. Isis And Osiris
1.03. Amazing Flight
1.04. Time Beyond Time
1.05. The Decision Three (We're Alive)
1.06. Tunnel Of Light
1.07. Across The Rainbow Bridge

2.01. The Garden Of Emotions
2.02. Valley Of The Queens
2.03. The Castle Hall
2.04. Tower Of Hope
2.05. Cosmic Fusion
2.06. The Mirror Maze
2.07. Evil Devolution
2.08. The Two Gates
2.09. Forever Of The Stars
2.10. Another Time, Another Space