Affichage des articles dont le libellé est Louisa John-Krol. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Louisa John-Krol. Afficher tous les articles

dimanche 20 mai 2018

Louisa John-Krol - Apple Pentacle (2005)

Louisa John-Krol Apple Pentacle
Louisa John-Krol - Apple Pentacle (2005)

Pourquoi écouter ce disque ?

Louisa l'Enchanteresse est une conteuse née. Avec Apple Pentancle, elle nous narre une fable écologique ayant comme personnage central l'Homme vert, ou Green Man. Cet être surnaturel protégeant la Nature a pris différentes incarnations à travers les âges. Dans l'Égypte ancienne, il était Osiris, Tapio en Finlande ou encore Vishnou pour les Hindous. Il s'est également manifesté chez les Sumériens, les Aztèques ainsi que chez les Aborigènes d'Australie. Afin d'alimenter son propos, Louisa s'est inspirée des écrits de Tolkien, Oscar Wilde, Shakespeare, John Matthews et de T.H. White. A l'instar de Kate Bush, son chant lumineux se module afin de rendre authentique chaque histoire, contée sous forme de légende. En revanche, difficile de définir cette musique féerique, entre folk éthéré et sonorités médiévales. Ce qui est sûr, c'est qu'elle nous entraîne dans des contrées lointaines, au-delà du réel, baignées d'êtres mythologiques et de créatures fantastiques. Bienvenue dans l'univers si particulier de Louisa John-Krol.

Musiciens

Louisa John-Krol : chant, harpe, mandoline, clavecin, guitare acoustique, percussions

Brett Taylor : claviers, guitares, chœurs, percussions, programmation
Harry Williamson : hammered dulcimer, claviers, harpe, percussions, charango, guitares
Richard Allison : piano
Jenni Heinrich : alto, guitare classique
Bronwyn Lloyd : vielle à roue

Titres

01. Atho
02. The Windrow
03. Which Of These Worlds?
04. Spin
05. Birch Wandering
06. Escalder's Tree Ride
07. Canterville
08. The Green Pentacle
09. Ceracini
10. Poppet Plum
11. The Witch In The Wood
12. Kunmanngut

mardi 1 mai 2018

La Nuit Des Fées (2007)

La Nuit Des Fées
La Nuit Des Fées (2007)

Pourquoi écouter ce disque ?

Symbole de l'âge d'or du label français Prikosnovénie, La Nuit Des Fées était un festival qui se tenait à Clisson le dernier week-end de septembre. Sa première édition a eu lieu en 2007 ; elle rassemblait des musiciens et chanteuses provenant des quatre coins du globe, entre heavenly et world music. Un vrai succès qui a permis la publication de cette compilation du même nom. Plus large, elle a pour ambition de proposer des titres inédits d'artistes à l'univers musical proche, guidés par cette même passion du mystère et des lieux magiques. Ainsi, le voyage débute en Bretagne avec Cécile Corbel, puis se poursuit à travers The Moon & The Nightspirit (Hongrie), Louisa John-Krol (Australie), Mediavolo (France), Caprice (Russie), Lys (France), Djaïma (Bulgarie), Fleür - M.R.F. (Ukraine), Karin Höghielm (Suède) et Collection D'Arnell-Andréa (France). Les six derniers titres sont issus de sessions improvisées entre Mediavolo, Pinknruby, Corde Oblique et Ashram. L'ensemble est proposé dans un magnifique coffret contenant un magnifique carnet de voyage illustré. Œuvre d'art à part entière, unique et rare, au pouvoir d'attraction puissant pour qui aime les voix féminines d'exception.

Musiciens et Titres

01. Cécile Corbel : Sans Faire Un Bruit
02. The Moon And The Nightspirit : Alkonyvarazs
03. Louisa John-Krol : Fai
04. Mediavolo : Dream Of Atlantis
05. Caprice : The Candle And Snow
06. Lys : La Poursuite
07. Djaïma : Malchanie
08. Flëur - M.R.F. : New Black Wings
09. Karin Höghielm : Flowend
10. Collection D'Arnell-Andrea : Closer To Unicorn
11. Pinknruby & Mediavolo : Friendship
12. Pinknruby & Mediavolo : Fishing Stars
13. Pinknruby & Mediavolo : Through The Valley Of Darkness
14. Mediavolo & Ashram : Shot In The Mid-air
15. Corde Oblique & Pinknruby : Klara
16. Pinknruby & Mediavolo : Freeing Of Spirit

mardi 2 janvier 2018

Louisa John-Krol - Alabaster (2003)

Louisa John-Krol Alabaster
Louisa John-Krol - Alabaster (2003)

Pourquoi écouter ce disque ?

Quatrième disque de la chanteuse australienne Louisa John-Krol, Alabaster est son album le plus hétéroclite et expérimental jusqu'alors. Chacune des douze chansons décrit un paysage bien à part, traversé de courants musicaux variés, aussi bien folk que rock, progressif, electro, ethnique, pop ou heavenly. L'œuvre n'en conserve pas moins une homogénéité globale, et côté influence artistique, Louisa oscille entre Loreena McKennitt et Kate Bush, deux références incontournables synonymes de qualité. L'artiste puise puise avant tout son inspiration dans la mythologie antique (le morceau d'ouverture The Throng On The Pier évoque une bataille de L'Iliade d'Homère tandis que le titre final Dancing Over Acheron parle de fantômes dansant sur Acheron, une des cinq rivières du royaume d'Hadès) ainsi que dans les classiques de la littérature (Shakespeare pour How Should I Your True Love know?, Emily Dickinson pour The Search For Lost Souls - Midnight et le titre de l'album, référence à son poème "Safe In Their Alabaster Chambers"). Elle sublime aussi la nature australienne (Stone Lake), s'interroge sur le monde moderne (Me And The Machine), revisite la Renaissance (The Lily And The Rose), ou rend hommage à l'artiste Karan Wicks sur un Paint The Wind puissant. Produit par Brett Taylor qui a réalisé un travail d'orfèvre, Alabaster bénéficie de la présence d'invités provenant horizons variés : Evi Stergiou, Spyros Glasafakis et Nikodemos Triaridi de Daemonia Nymphe, Francesco Banchini de GOR, Harry Williamson de Faraway, Olaf Parusel de Stoa et Gianluigi Gasparetti d'Oophoi. S'il fallait qualifier cet album par un seul mot, ce serait sans hésiter "lumineux". 

Musiciens

Louisa John-Krol : chant, percussions, guitare, mandoline

Brett Taylor : chant, claviers, basse, guitares, batterie, percussions, programmation
Evi Stergiou : chant, harpe
Spyros Giasafakis : récitation, lyre
Nikodemos Triaridis : percussions
Francesco Banchini : clarinette, percusisons
Harry Williamson : percussions, guitare classique, charango
Samantha Taylor : flûtes
Olaf Parusel : claviers
Gianluigi Gasparetti : claviers, percussions

Titres

01. The Throng On The Pier
02. The Lily And The Rose
03. Waterwood
04. Stone Lake
05. Me And The Machine
06. Light On The Wall
07. The Seventh Ingress
08. Paint The Wind
09. How Should I Your True Love Know?
10. The Search For The Lost Souls - Midnight
11. Approaching The Island Of Sirens
12. Dancing Over Acheron

lundi 1 janvier 2018

Love Sessions (2002)

Love Sessions Louisa John-Krol Daemonia Nymphe
Love Sessions (2002)

Pourquoi écouter ce disque ?

En septembre 2001, le label des musiques féeriques Prikosnovénie organise à Clisson (Loire-Atlantique) la réunion de cinq artistes de son catalogue pour des sessions d'enregistrement plus ou moins improvisées. Cette rencontre au sommet donnera lieu à l'album Love Sessions comprenant douze titres inédits où se mêlent les influences de chacun. Les têtes d'affiche de cette compilation sont Francesco Banchini de GOR, Spyros Giasafakis de Daemonia Nymphe, Marlène Etrillard, Frédéric Chaplain de Lys et fondateur du label, ainsi que l'Australienne Louisa John-Krol dont c'est le premier voyage en Europe. Si Frédéric et Marlène sont Français, Francesco vient d'Italie et Spyros de Grèce. Quelques seconds rôles font de brèves apparitions comme le chanteur d'Ashram Sergio Panarella (Sacrum II), Liz Van Dort de Faraway (Wadi El 'Arich aux couleurs orientales très Dead Can Dance/Vas/Stellamara), ou bien Evi Stergiou, moitié de Spyros au sein de Daemonia Nymphe, qui joue du daouli (tambour grec à deux faces) sur Bacchic Feast. A l'image des productions toujours de qualité du label, la musique de Love Sessions se veut enchanteresse, mystique, et poétique, véritable métissage de cultures. 

Musiciens

Louisa John-Krol : chant, guitare, harpe
Marlène Etrillard : chant
Frédéric Chaplain : chant, claviers, samples
Francesco Banchini : chant, guitare, flûte, percussions, clarinette
Spyros Giasafakis : chant, percussions, harpe, flûte

Sergio Panarella : chant
Liz Van Dort : chant
Evi Stergiou : daouli
Anne Berry : violon
David Sauvourel : guitare

Titres

01. Dante O' Doré
02. Wadi El 'Arish
03. Etheros
04. Zjw
05. Capriccio Di Cenere
06. Les Cloches De Clisson
07. Sacrum II
08. Over The Border
09. Physeos
10. Escalder's Spellbinding
11. Oceano
12. Bacchic Feast

mardi 3 octobre 2017

Louisa John-Krol - Ariel (2001)

Louisa John-Krol Ariel
Louisa John-Krol - Ariel (2001)

Pourquoi écouter ce disque ?

Sorti en 2001, Ariel est le troisième album de notre fée australienne préférée. A l'instar de son illustre aînée Kate Bush ou de sa cadette belge Elvya Dulcimer, Louisa nous entraîne à travers ces douze chansons dans son monde fantastique peuplé de fleurs qui parlent, d'oiseaux voleurs d'âmes et de personnages imaginaires ou non. Ainsi, la jeune Alice du Pays des Merveilles (Red Balloon, Alice In The Garden Of Live Flowers) côtoie aussi bien Shakespeare (Ariel) que Poséidon (The Seagiant) ou le chanteur Nick Drake (Salamander). Ariel propose une musique mi-éthérée, mi-folk, mais avant tout originale grâce à l'emploi judicieux d'instruments classiques, électriques et électroniques. Blackbird bénéficie même de l'apport d'un quatuor à cordes. Qu'elle soit imaginaire ou pas, c'est bien la nature que célèbre Louisa tout au long de ce disque ingénieux et émouvant (Nobelius' Garden, l’ode à la forêt Beads Of Rain, l'instrumental pastoral Tale Of A Thorn de son mari Mark Krol).     

Musiciens

Louisa John-Krol : chant, mandoline, guitare acoustique

Brett Taylor : claviers, basse, guitares, percussions
Harry Williamson : claviers, harpe, charango, tiple
Andrew Persi : guitare
Richard Allison : piano
Samantha Taylor : flûte
Caerwen Martin : violoncelle
Lindsay Buckland : percussions

String Quartet

Titres

01. Blackbird
02. Red Balloon
03. Numb The Wren Tear
04. Nobelius' Garden
05. Beads Of Rain
06. The Seagiant
07. Ariel
08. Alice In The Garden Of Live Flowers
09. Tale Of A Thorne
10. Salamander
11. Anemone Falling
12. Sentinel

vendredi 26 mai 2017

Louisa John-Krol - Alexandria (2000)

Louisa John-Krol Alexandria
Louisa John-Krol - Alexandria (2000)
Après Argo, Alexandria offre un nouvel aperçu du monde féerique dans lequel vit Louisa John-Krol. 

Pour cette deuxième production, la chanteuse australienne a de nouveau fait appel au producteur et multi-instrumentiste Harry Williamson. Cet Anglais, émigré en Australie, a collaboré dans le passé avec de grandes figures de la scène progressive comme Anthony Philipps (Genesis) ou Daevid Allen (Soft Machine, Gong). 

Très riche en références culturelles, Alexandria se présente comme un hommage aux écrivains disparus, à des lieux mythiques ainsi qu'aux légendes d'antan. Alexandria, la chanson titre, est de cette veine. Inspirée de textes du poète grec Constantin Cavafy né à Alexandrie et de John Milton, Lycidias en particulier, cette magnifique ballade éthérée est construite sur une musique remontant au XVe siècle.  

Au fil des titres, Louisa entraîne l'auditeur à la rencontre des dragons (Contradiction In The Dragon) et du dernier centaure (The Last Centaur), mais aussi au cœur de l'Australie profonde (Hide In Your Shadow, Talim Ridge) ou de lieux imaginaires sortis tout droit de son esprit (Fortress, The Valley Of Seven Keys). Elle l'initie également à la grande littérature à travers ses hommages à Ramón Pérez de Ayala (Berlamino's Dictionary), Dostoëvski (Paper Door) ou Dante (Canto IV). 

Avec Alexandria, Louisa démontre une nouvelle fois qu'elle est une artiste complète. Grâce à une imagination inspirée, elle s'est créée un univers artistique original, complètement à part, à l'instar des Grandes Dames que sont Kate Bush, Loreena McKennitt ou Lisa Gerrard. A noter que la réédition 2008 du label américain Forest Of The Fae comporte deux titres bonus, Death's Illusion et Gwyllion, non dénués d'intérêts. A bon entendeur...


Musiciens


Louisa John-Krol : chant, mandoline, percussions, claviers, guitares, ocarina

Harry Williamson : claviers, percussions, basse, harpe
Miles Alexander : batterie
Stephen Robinson : cor, hautbois
Rüdiger Gleisberg : piano

Titres


01. Alexandria
02. Contradiction In The Dragon
03. Hide In Your Shadow
04. Fortress
05. Talim Ridge
06. Belarmino's Dictionary
07. Paper Door
08. Ariel's Flight
09. The Valley Of Seven Keys
10. Madame Alchemier
11. Canto IV
12. The Last Centaur
13. Death's Illusions
14. Gwyllion

vendredi 10 février 2017

Louisa John-Krol - Argo (1996)

Louisa John-Krol Argo
Louisa John-Krol - Argo (1996)
Louisa John-Krol est une fée. Une fée australienne. Née en 1966, dans le sud-est de l'Australie, Louisa a grandi entourée de la nature et s'est construite un monde imaginaire suite à ses lectures des œuvres de C.S. Lewis, Ursula K. Le Guin ou de l'incontournable Tolkien. Enfant, elle écrit ses premières chansons avec ses sœurs Catherine et Rebecca. Magiciens, elfes et fées étaient déjà ses sujets de prédilection. Afin de poursuivre ses études, elle part s'installer à Melbourne où elle vit toujours. Elle ne cessera alors de fréquenter les milieux artistiques underground de cette immense métropole.

Argo, son premier album, sort en 1996. Il est à l'image de son monde fantastique et merveilleux qui la rend unique. Cet univers musical la relie ainsi aux talentueuses Kate Bush, Lisa Gerrard et Loreena McKennitt. Kate par cette quête sans fin de liberté et de nouvelles expérimentations, Lisa par le positionnement de la voix au cœur de l'œuvre, et Loreena par cette même ambition de multiplier les sources d'inspiration, le plus souvent ancestrales. 

Ainsi, pour Argo, ces sources remontent aux temps les plus reculés. Déjà, l'Argo était la nef qui transporta Jason et ses fameux Argonautes lors de leur périple à la recherche de la Toison d'or. Cette métaphore vise à proposer à l'auditeur un voyage tout aussi extraordinaire à la rencontre de la Grèce antique et de ses dieux (Argo, Out Of The EquipageInside The Bubble), de la civilisation sumérienne (Inanna), des légendes nordiques (House Of Legend) ou de la mythologie celtique (Duncan The Fiddler). Plus proche de nous, Louisa rend hommage aux artistes de la Renaissance italienne (The Healer's Name) ainsi qu'aux grands écrivains britanniques que sont Shakespeare, Kipling (Oak, Ash And Thorn) et William Blake (Little Wanderer).

Entourée du producteur Harry Williamson et de son mari Mark Krol, Louisa livre une première œuvre à la fois fragile et passionnante qui ne peut laisser indifférent. Décidément, le pouvoir des fées est sans limite... 


Musiciens


Louisa John-Krol : chant, claviers, guitare acoustique, percussions

Harry Williamson : claviers, guitare, charango, harpe, percussions, narration
Elisabeth Van Dort : chœurs
Miles Alexander : percussions
John Francis : percussions

Titres


01. Dunsany's Hope
02. Hyperion
03. Argo
04. I'm Not Walking
05. Little Wanderer
06. Inanna
07. Out Of The Equipage
08. Inside The Bubble
09. House Of Legend
10. Duncan The Fiddler
11. Oak, Ash And Thorn
12. The Healer's Name