Affichage des articles dont le libellé est Sarah Lacy. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Sarah Lacy. Afficher tous les articles

vendredi 22 avril 2016

Eden's Bridge - Celtic Lullabies (1999)

Celtic Lullabies Dream For Little Souls
Eden's Bridge - Celtic Lullabies
(1999)
Celtic Lullabies est un album à part dans la discographie d'Eden's Bridge. Sorti en 1999, il fait figure d'exception, de hors-série. 

Déjà, le nom du groupe n'apparaît pas sur la très jolie pochette conçue par Wayne Brezinka. Seul le titre Celtic Lullabies apparaît ainsi que son sous-titre, Dreaming For Little Souls. Car, en effet, ce disque est avant tout destiné aux enfants. Il rassemble onze berceuses pour quarante minutes de musique. La voix si douce et apaisante de Sarah Lacy se prête à merveille à ce genre musical, d'autant plus qu'elle est accompagnée de musiciens en complète harmonie. Piano, guitare acoustique, flûtes sont au rendez-vous. 

Aux côtés de "classiques" réarrangés tel que la célèbre Brahm's Lullaby interprétée délicatement à la guitare acoustique ou Coventry Carol, chant traditionnel de Noël remontant au XVIe siècle, Eden's Bridge propose ses propres compositions. Parmi celles-ci, la bienveillante Jasmine, May The Angels chantée magnifiquement par Sarah, ou encore la bien nommée Presence And Protection. Ces deux derniers titres ainsi que leur version de Brahm's Lullaby figureront sur la compilation Celtic Lullabies - Presence And Protection réalisée en 2003. 

En réalité, Celtic Lullabies, de par sa qualité et sa richesse musicale, s'adresse aussi bien aux petits qu'aux grands. Détente et relaxation garanties par ce groupe d'exception qui a l'art de transformer tout ce qu'il touche en or. 

Musiciens


Sarah Lacy : chant
David Bird : cistre, guitares, basse
Richard Lacy : low whistle, tin whistles, claviers
Terl Bryant : percussions
Jon Large : basse
Simeon Wood : flûtes

Titres


01. Brahm's Lullaby
02. Jasmine
03. May The Angels
04. The Infant King
05. Barocha
06. Coventry Carol
07. Evening Prayer
08. Who Is There?
09. Mary In The Stable
10. Presence And Protection
11. Stealing Our Senses Away    

jeudi 21 avril 2016

Eden's Bridge - Celtic Worship Live (2009)

Eden's Bridge Celtic Worship Live
Eden's Bridge - Celtic Worship Live
 (2009)
Après dix ans d'existence, Eden's Bridge entame en 2003 sa tournée d'adieux. Elle se clôture au mois de décembre dans une ancienne bâtisse où était stockée autrefois la glace, réaménagée depuis en petite salle de concert, au sein d'un village de pêcheurs du nord de l'Angleterre. L’événement est enregistré ; il paraîtra l'année suivante en version limitée sous le titre Live In A Little Room. Cinq ans plus tard, le disque est réédité avec un nouveau titre plus en phase avec l'image du groupe et mieux diffusé, Celtic Worship Live

Membres officiels sur l'excellent Isle Of Tide, Michael McGoldick et Simeon Wood n'ont pas été conviés. Seule subsiste la formation classique réunissant Sarah Lacy, Richard Lacy, Jon Large, David Bird et Terl Bryant. Nick Haigh que l'on retrouvera au sein de Northern Lights, les accompagne au violon.  

Dans une ambiance à la fois chaleureuse et intimiste, Eden's Bridge revisite son répertoire tout en réservant quelques surprises. Parmi celles-ci, la formidable reprise du Dante's Prayer de Loreena McKennitt. S'aventurer dans l'univers de la si charismatique chanteuse canadienne pouvait sembler périlleux. Mais Sarah s’approprie si bien cette chanson dans ses moindres nuances qu'elle semble en définitive avoir été écrite pour elle. Un vrai bijoux gorgé d'émotions. Autre reprise inattendue également en provenance du Canada, la très folk All The Diamonds de Bruce Cockburn.  

Praise The Holy Lord Above de l'album Celtic Psalms, ouvre paisiblement le set avec son introduction bucolique à la guitare acoustique. Anthony Phillips n'est alors pas vraiment loin. Elle est suivie de Prodigal puis Stones And Sea, toutes deux issues initialement de Celtic Worship. Enveloppée de nappes de claviers enivrantes et portée par une guitare atmosphérique, Stones And Sea demeure une des plus belles chansons composée par le combo britannique. Bien évidemment, le chant diaphane de Sarah n'est pas innocent dans cette sensation de légèreté, de liberté. 

De Celtic Praise, Eden's Bridge a retenu la ballade piano/voix Son Of Man évoquant la Crucifixion du Christ. N'oublions pas que ces musiciens revendiquent pleinement leur religiosité. De même, Little Heaven et In My Mind de l'album All In A Life, font explicitement référence à Jésus.

Cette foi chrétienne doublée d'une grande simplicité et passion, a animé Eden's Bridge durant toutes ces années. Celtic Worship Live constitue, en définitive, un excellent testament de leur trop courte carrière, ce qui est plutôt paradoxal pour un album "live"... 

Musiciens


Sarah Lacy : chant
Richard Lacy : claviers, flûtes
David Bird : guitare
Jon Large : basse
Terl Bryant : percussions

Nick Haigh : violon

Titres


01. Praise The Holy Lord Above
02. Prodigal
03. Stones And Sea
04. Dante's Prayer
05. Hark The Herald Angels Sing
06. O Come Let Us Adore Him
07. Son Of Man
08. All The Diamonds
09. Little Heaven
10. The Earth Waits
11. In My Mind
12. New Land
13. Eternal Father
14. Watching Time

vendredi 5 juin 2015

Northern Lights - Someone Else's Eyes (2006)

Northern Lights Someone Else's Eyes
Northern Lights -
Someone Else's Eyes (2006)
Depuis Isle Of Tides, Eden's Bridge n'a plus donné signe de vie. Et pour cause, le groupe s'est sabordé, chacun vacant désormais à ses occupations. En 2006, Sarah Lacy et son frère Richard sont derechef réunis autour d'un projet audacieux, doublé d'un nouveau concept, Northern Lights.

De la précédente formation, on retrouve seulement le flûtiste Michael McGoldrick. Exit donc les membres fondateurs David Bird et Jon Large ainsi que Terl Bryant. En revanche, bienvenue à Barrie Gledden (guitare acoustique, banjo, mandoline), cosignataire de tous les titres aux côtés de Sarah et Richard, à Nick Haigh (guitare acoustique, mandole, violon) et à Tim Harries, ancien bassiste de Iona. Sa présence, tout comme celle de Terl Bryant auparavant, est le signe indéniable de la filiation de Northern Lights au groupe de Dave Bainbridge et Joanne Hogg.

La musique jouée sur Someone Else's Eyes est extrêmement épurée, directe et douce à la fois, l'aspect folk l'emportant sur les influences et sonorités celtiques. Seuls quelques synthétiseurs vintages ont été utilisés, sinon, tous les instruments sont acoustiques. A noter qu'en y regardant de plus près, le groupe à la particularité de ne pas avoir de batteur, Richard Lacy s'occupant seul des quelques (rares) percussions, essentiellement le bodhran. Ainsi, la voix toujours aussi belle de Sarah est largement mise en valeur, s'accordant en toute simplicité avec l'ensemble. Elle demeure le principal atout d'un disque qui peut sembler monotone à la longue, car toutes les chansons sont structurées de la même manière et aucune ne se détache véritablement du lot. En même temps, ce choix artistique assumé forge l'identité du disque et a la particularité de le rendre ainsi intemporel.

Northern Lights prend avec Someone Else' Eyes, doucement mais sûrement, une autre direction que celle d'Eden's Bridge, même si cet album s'inscrit discrètement dans la continuité d'All In A Life, disque à part dans la discographie du groupe. Malheureusement, il est fort regrettable qu'aucune suite ne sera donnée à cette expérience pourtant réussie. Initialement paru sur le label ICC, cet album, devenu trop vite indisponible, connaîtra une réédition sous le titre The View From The North, référence à un point de vue proche de chez Sarah dans le Yorkshire, situé sur la chaîne montagneuse des Pennines.    

Musiciens


Sarah Lacy Bird : chant, piano
Richard Lacy : claviers, percussions, chant
Barrie Gledden : guitare acoustique, banjo, mandoline
Michael McGoldrick : flûtes
Tim Harries : basse acoustique
Nick Haigh : guitare acoustique, mandole, violon

Titres


01. Carry Me Over The Water
02. Open Door
03. I Don't Have Much
04. The Weekend
05. Business As Usual
06. Don't Like It There
07. Someone Else'e Eyes
08. Back To The Wall
09. A Hand In There
10. Your Grace
11. Wait Another Year
12. View From The North

samedi 31 janvier 2015

Celtic Lullabies - Presence And Protection (2003)

Celtic Lullabies - Presence And Protection (2003)
Celtic Lullabies -
Presence And Protection (2003)
Rares sont les disques où on a la chance d'entendre à la fois Joanne Hogg de Iona et Sarah Lacy d'Eden's Bridge. C'est le cas sur la compilation Songs For Luca. Et c'est de nouveau possible grâce à l'album Celtic Lullabies - Presence And Protection avec ses berceuses parfaitement adaptées au registre vocal de nos deux talentueuses chanteuses. Joanne en chante une seule, l'apaisante et inédite Sweet Dreams For You, et Sarah trois, May The Angels, Presence And Protection et Sing Lullaby qu'elle interprète avec sa douceur habituelle. Quant aux autres, elles sont soit chantées par des enfants, Ingrid DuMosch et Sheila Davis, soit uniquement jouées à l'aide d'instruments de musique traditionnels comme la harpe, la flûte, le violoncelle ou la guitare acoustique.

Très agréable à écouter et idéal pour détendre enfants et parents, Celtic Lullabies est un magnifique disque qui inaugure la nouvelle collection "Celtic Voice" du label prometteur Whole World Media Group. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à faire fermer les yeux, faire de beaux rêves et souhaiter qu'une suite voit prochainement le jour... 

Musiciens


Joanne Hogg : chant
Sarag Lacy : chant
Ingrid DuMosch : chant
Sheila Davis : chant
Simeon Wood : flûte
Clare Langan : flûte
Rachel Bartels : harpe
Robin Thompson-Clarke : violoncelle
Dave Bird : guitare
Barrie Gledden : guitare
Richard Lacy : claviers
Andrew Green : claviers

Titres


01. May The Angels
02. All Throught The Night
03. Watching And Waiting
04. Presence And Protection
05. I Cannot Tell
06. Oh How I Love Jesus
07. Be Thou My Vision
08. Sweet Dreams For You
09. Kumbaya
10. Brahm's Lullaby
11. Tranquility
12. Be Still And Know
13. If Tomorrow
14. Sing Lullaby

jeudi 15 janvier 2015

Songs For Luca (2003)

Songs For Luca (2003) - Dave Bainbridge - Iona
Songs For Luca (2003)
Je m'appelle Luca. Je vis dans le Lincolnshire, en Angleterre. Je suis autiste et pour me venir en aide, mon Papa (Dave Bainbridge) qui joue dans un groupe de musique appelé Iona, et ma Maman (Debbie Bainbridge) ont souhaité m'inscrire au programme Son-rise® du Centre Américain du Traitement de l'Autisme qui a pour objectif de favoriser le développement des enfants comme moi. Afin de financer ce projet, mes parents ont fait appel à tous leurs amis pour qu'ils participent bénévolement à une compilation simplement dénommée Songs For Luca. Cette compilation regroupe vingt-six titres, dont onze inédits, sur deux CD et on retrouve de grandes figures de la scène musicale progressive, celtique, folklorique et chrétienne.

Toute ma famille s'est investie dans ce projet ambitieux. Ma sœur adorée, Evie, nous a apporté tout son soutien. Maman a joué deux morceaux de piano composés spécialement pour l'occasion, Starlit Garden et Bright Flame, sur lesquels elle exprime tout son amour maternel. Papa a lui aussi écrit et joué à la guitare In The Wake Of Colmcille. Ensuite, il a regardé vers l'Extrême-Orient et a remixé l'instrumental Beijing que l'on peut entendre sur le premier album de Iona, et il a dévoilé une version live jusque là inédite du flamboyant Man (Matthew The Man - The Book Of Kells) enregistré à Tokyo en 2001. Quant à moi, avec mes crayons, j'ai dessiné la pochette.

Ma grande famille Iona s'est également mobilisée. Les vieux complices, David Fitzgerald et Papa, ont offert une interprétation live de Open My Eyes - Reprise dont la version originale se trouve sur leur album commun, The Eye Of The Eagle. C'est d'ailleurs Oncle David (Fitzgerald) qui a l'honneur d'ouvrir Songs For Luca avec le très aérien Columba Aspexit, premier titre également de son dernier album Breath Of Heaven. Tante Joanne (Hogg) met l'accent sur l'aspect familial de se projet en autorisant la reproduction de Brightest And Best, extrait de Looking Into Light, sur lequel elle chante accompagnée par ses trois sœurs, Helen, Doreen et Muriel. Oncle Troy (Donockley), quant à lui, nous a envoyé l'instrumental Sights tiré de son premier album solo, The Unseen Stream. Mes autres oncles, Nick (Beggs) et Frank (van Essen) nous ont fait un double cadeau avec deux inédits chacun. Tonton Terl (Bryant) apparaît également sur deux titres. Celui issu de son album PsalmMy Song Is Love Unknown,  très cérémonieux avec son orgue d'église sur lequel se pose la délicate voix de Tante Joanne. Et celui de son nouveau groupe Eden's Bridge, Open Sea, que l'on pouvait déjà entendre sur leur dernier album paru en 2002, Isles Of Tide.

Et puis de nombreux autre amis sont là. Les anciens comme Peter Fairclough du jazz band Peter Fairclough Group (Shepherd Wheel) qui jouait avec Papa au sein du groupe Plan B formé bien avant que je naisse, dans la première moitié des années 80, ou bien Adrian Snell dont Papa était le guitariste et le claviériste dans, cette fois-ci, la seconde moitié des années 80. C'est par son intermédiaire qu'il a rencontré Oncle David et Tante Joanne, noyau du futur Iona. Like Father, Like Son, au titre très symbolique, est la chanson qu'il interprète pour ma compilation. De grandes dames sont aussi présentes parmi lesquelles la mythique chanteuse du non moins mythique Clannad, Maire (Moya) Brennan (Misty Eyed Adventures), l'actrice et chanteuse anglaise Julie Tippetts (Lament), Mae McKenna à la voix si douce (The Whistlin' Gypsy Rover, Ca' The Ewes) et les merveilleuses Rachel Jones et Anne-Marie Helder de Karnataka (After The Rain). Ils sont peut être à la fin de ma présentation, mais ils n'en demeurent pas moins de grands artistes : Rick Wakeman et ses claviers magiques (Morning Has Broken), l'Américain Jeff Johnson (I'll Look For You) et les groupes de musique progressive Gentle Giant (Aspirations) et The Flower Kings (A King's Prayer).

A toutes et à tous, je leur dis un grand merci d'avoir contribué à cette si belle compilation qui dresse un panorama complet de la galaxie Iona et bien au-delà. A vous qui achèterez ce disque, je vous remercie également car tous les fonds récoltés me permettront de mieux affronter les difficultés de la vie et contribueront, sans aucun doute, à améliorer le sort de l'enfant que je suis.

Titre et Interprètes


1.01. Columba Aspexit (David Fitgerald)
1.02. Open Sea (Eden's Bridge)
1.03. Sights (Troy Donockley)
1.04. In The Wake Of Colmcille (Dave Bainbridge)
1.05. Shepherd Wheel (Peter Fairclough Group)
1.06. King's Prayer (The Flower Kings)
1.07. Brightest And Best (Joanne Hogg)
1.08. For Luca (Nick Beggs)
1.09. Whistlin' (Mae McKenna)
1.10. Ester (Frank van Essen)
1.11. Beijing - The Widescreen Remix (Iona)
1.12. I'll Look For You (Jeff Johnson)
1.13. Starlit Garden (Debbie Bainbridge)

2.01. After The Rain (Karnataka)
2.02. Morning Has Broken (Rick Wakeman)
2.03. My Song Is Love Unknown (Terl Bryant)
2.04. Labyrinth (Frank van Essen)
2.05. Lament (Julie Tippetts)
2.06. Man - Live in Tokyo (Iona)
2.07. Like Father, Like Son (Adrian Snell)
2.08. Misty Eyes Adventures (Maire Brennan)
2.09. Forever In My Heart (Nick Beggs)
2.10. Aspirations (Gentle Giant)
2.11. Ca' The Ewes (Mae McKenna)
2.12. Open My Eyes - Reprise (Dave Bainbridge & David Fitzgerald)
2.13. Bright Flame (Debbie Bainbridge)

vendredi 2 janvier 2015

Eden's Bridge - Isle Of Tides (2002)

Eden's Bridge - Isle Of Tides (2002)
Eden's Bridge - Isle Of Tides (2002)
Tel un joaillier, Eden's Bridge a passé deux ans à tailler minutieusement ce nouveau bijou paru en 2002. Pour cela, le groupe s'est enrichi de deux nouveaux maîtres d’œuvre déjà connus : le joueur de cornemuse et de whistles Michael McGoldrick, entendu sur le précédent album All In A Life, et le flûtiste Simeon Wood qui a auparavant joué sur Celtic Christmas.

Isle Of Tides est considéré à juste titre par la bande et la critique comme son œuvre la plus aboutie. Nous sommes désormais très loin de la période des "celtics albums", il s'agit là d'un disque très personnel, entièrement composé par les membres du groupe, et qui évoque à la fois la joie, l'enchantement des pèlerinages et autres voyages spirituels, mais aussi leurs difficultés de tout ordre. Le titre de l'album ainsi que la suite de plus de vingt minutes du même nom font référence à une île située sur la côte ouest de l'Angleterre où ont péri brûlés un grand nombre de saints et sur laquelle nos musiciens du Yorkshire ont trouvé une partie de leur inspiration.

Comme toujours, tout est parfaitement soigné chez Eden's Bridge. Chaque note, chaque son, chaque instrument est à sa place. L'apport des deux nouveaux musiciens renforce le côté celtique de leur musique. Grâce au travail combiné de Terl Bryant et de Richard Lacy, les percussions, d'une extrême richesse et variété, sont un des principaux points forts du disque. Terl s'est littéralement surpassé. Et que dire du chant de Sarah Lacy ? Impossible, à son écoute, de ne pas évoquer sa collègue Joanne Hogg de Iona, Moya Brennan de Clannad ou encore Tori Amos par certains aspects. Toutefois, il a son essence propre, mélange de douceur et d'humanisme qui nous guide durant tout ce voyage intérieur. 

Jon Large, le bassiste, considère You Carry Me comme sa chanson préférée car, bien que très courte, sa simplicité et ses paroles lui rappellent ses échanges avec Dieu. De son côté, Richard Lacy préfère l'atmosphérique Open Sea qui, comme son titre l'indique, lui évoque la mer et ses errances. Pour ma part, la ballade My Hope Is Safe With Thee ouvrant la seconde partie de la suite Isle Of Tides, est le morceau qui m'a le plus touché. Son introduction aux low whistles accompagnée par la voix aérienne de Sarah, suivie par un long solo de guitare joué par son époux, David Bird, et d'une montée en puissance de son chant lumineux rejoint par tout le groupe, réunit ce que j'aime le plus, à savoir la beauté de la musique celtique mariée à la force du rock progressif. Et vous, lequel de ces dix-huit morceaux va vous emporter ?   

Musiciens


David Bird : guitares, cistre, mandoline, chœurs
Terl Bryant : batterie, percussions, chœurs
Sarah Lacy : chant, piano
Richard Lacy : piano, claviers, orgue Hammond, percussions, low whistle, chœurs
Jon Large : basse
Michael McGoldrick : uilleann pipes, low whistles
Simeon Wood : flûtes

The St Michael Singers : chant

Titres


01. Looking Down
02. Open Sea
03. Creator Of Creation
04. Keep Me Sailing
05. The Earth Waits
06. You Carry Me

Isles Of Tides
07. Who Would Build An Abbey Here?
08. Sail Away
09. From Here, Today
10. Adrift
11. Release
12. My Hope Is Safe With Thee
13. Still Small Voice
14. The Turning
15. Journeys End

16. Where You Search
17. Thanks Be To Thee
18. Boat Song

lundi 17 novembre 2014

Eden's Bridge - All In A Life (2000)

Eden's Bridge - All In A Life (2000)
Eden's Bridge - All In A Life (2000)
Après la fin de leur contrat avec la maison de disque EMI, Eden's Bridge sort un nouvel album sur le petit label StraightWay Music en 2000. Intitulée All In A Life, le groupe présente sa nouvelle production ainsi : "Cet album est arrivé très vite. Presque toutes les chansons ont été écrites et enregistrées en l'espace d'un mois. Le résultat ? Les chansons donnent des "instantanés" de la vie des gens, de leurs espoirs, de leurs amours et de leurs voyages spirituels. En se mettant dans la peau d'autres personnes, nous avons écrit sur les joies - et parfois les combats - de la vie. Comme d'habitude, nos chansons ont de profondes racines spirituelles."

Uniquement constitué de morceaux composés par le groupe, à l'exception de Hear Me, See Me, Eden's Bridge nous livre donc un album plus personnel, contrairement à leurs précédentes productions qui comptaient essentiellement des reprises. Ici, les chansons sont plus légères, dans le bon sens du terme. Picture me, Love, Love, Love et Fair Weather Friend ont chacune un refrain qui fait mouche à chaque fois dans nos têtes et qui ne nous quitte plus par la suite. Catching The Breeze surprend par sa gaieté. C'est le genre de chanson qui met de bonne humeur le matin et ensoleille notre journée. Tout comme You Bring Me Joy au titre on ne peut plus explicite, ou encore Seize The Day, très proche de Dire Straits dans sa structure centrale avec la guitare électrique de David - Knopfler - Bird et les claviers de Richard Lacy. Hear Me, See Me, composée par un certain Terry Gill, est, elle, douce comme la brise soufflant délicatement sur une verte prairie. More Than This, bien plus mystérieuse, est la chanson qui sonne le plus comme Iona, notamment par les splendides vocalises de Sarah Lacy qui n'ont rien à envier dans leur charme à celle de Joanne Hogg. L'album se termine sur un petit coin de paradis avec O Little Heaven où la voix angélique de Sarah, accompagnée au piano par son frère Richard et à la cornemuse par Michael McGoldrick, tire subtilement sa révérence. 

Entouré de Phil Crabbe, déjà entendu sur les albums de Terl Bryant Psalm et Beauty... As Far As The Eye Can See et de Steve Owen à la batterie, de Richard Ford au violon et de Michael McGoldrick qui a joué notamment avec le groupe écossais Capercaillie et la chanteuse folk Kate Rusby à la cornemuse et aux flûtes, Eden's Bridge nous dévoile, avec cet album de transition, une nouvelle facette de leur immense talent. 

Musiciens


Sarah Lacy : chant
Richard Lacy : piano, claviers, low whistle, tin whistle, percussions
David Bird : guitares, cistre, basse
Jon Large : basse
Terl Bryant : batterie, percussions

Phil Crabbe : batterie, tambourin
Michael McGoldrick : uilleann pipes, flûte, low whistles
Richard Ford : violon
Steve Owen : batterie

Titres


01. Picture Me
02. Love, Love, Love
03. Fair Weather Friend
04. All In A Life
05. Seize The Day
06. Hear Me, See Me
07. Catching The Breeze
08. You Bring Me Joy
09. In My Mind
10. More Than This
11. The One You Left Behind / Heath & Heather (Instrumental)
12. O Little Heaven

mercredi 8 octobre 2014

Eden's Bridge - Celtic Christmas (1998)

Eden's Bridge - Celtic Christmas (1998)
Eden's Bridge - Celtic Christmas
(1998)
Eden's Bridge est très productif. En l'espace de deux ans, le groupe a sorti quatre albums. Après Celtic Worship, Celtic Psalms et Celtic Praise, le petit dernier s'intitule Celtic Christmas. Et pourtant, il a faillit ne jamais voir le jour car, lorsque la maison de disque a suggéré de faire un album de reprises de chansons de Noël, la réponse unanime a tout d'abord été non. Puis, suite à un compromis, Eden's Bridge a pu mêler quelques compositions personnelles aux chansons traditionnelles.

Le résultat final est bien au-delà de nos attentes, mais ce n'est pas vraiment une surprise puisque l'atmosphère de Noël sied parfaitement à l'univers du groupe. Il suffit d'écouter l'interprétation majestueuse du célèbre et intemporel Silent Night pour s'en laisser définitivement convaincre si le moindre doute subsistait encore. Impossible de ne pas succomber au chant si pénétrant de Sarah Lacy. D'ailleurs, celui-ci est dual sur ce disque. Il peut être très expressif et vivant sur certaines chansons comme Christmas Is With Us Again ou Sussex Carol et se rapprocher de celui de Joanne Hogg. Puis, sur d'autres comme Magnificat ou Unto Us / Triptych, il est beaucoup plus aérien, diffus et ressemble alors à celui de Moya Brennan. 

Épuisé durant plusieurs années, cet album, tel le phénix, renaît de ses cendres en 2009 (puis en 2013) avec une nouvelle pochette et sous un nouveau titre : Irish Christmas - 12 Celtic Carols & Songs. Première curiosité de cette réédition, le nom du groupe n'apparaît pas sur la couverture du livret. Il est seulement mentionné à l'intérieur de ce dernier ou sur la tranche du boîtier... Deuxième curiosité, malgré le nouveau titre choisi, aucun des membres du groupe n'est Irlandais... Enfin, troisième et dernière curiosité, ce même groupe n'a pas été informé par la maison de disque de cette nouvelle parution et l'a découverte par hasard sur internet... Qui a dit que le monde de la musique était impitoyable ? 

Eden's Bridge - Irish Christmas (2009)
Eden's Bridge - Irish Christmas (2009)

Eden's Bridge - Irish Christmas (2013)
Eden's Bridge - Irish Christmas (2013)

Musiciens


Sarah Lacy : chant, piano
David Bird : guitares, cistre, basse fretless , chœurs
Richard Lacy : piano, claviers, orgue Hammond, low whistle, percussions, chœurs
Jon Large : basse, chœurs
Terl Bryant : batterie, percussions

Mick Doonan : uilleann pipes
Pauline Cato : Northumbrian pipes
Darren Marchant : Church Bell
Simeon Wood : quena psalm drummers

Psalm Drummers on O Come, O Come, Emmanuel : Bob Paylor, Dave Appleby, Jonathan Cook, Dee Cook, Jason Cook, Andrew Street, Luke Southerton, Wayne Rapar, Geoff Boston, Andrew Boston, Terl Bryant

Titres


01. O Come, O Come, Emmanuel
02. Christmas Is With Us Again
03. Magnificat
04. Breath Of Heaven (Mary's Song)
05. Silent Night
06. Medley: O Little Town Of Bethlehem, It Will Be Well, O Come Let Us Adore Him
07. Sussex Carol
08. Coventry Carol
09. Unto Us / Triptych
10. Crying For The World
11. How Brightly Shown The Moon
12. O Come, O Come, Emmanuel (Reprise)

jeudi 2 octobre 2014

Eden's Bridge - Celtic Praise (1998)

Eden's Bridge - Celtic Praise (1998)
Eden's Bridge - Celtic Praise (1998)
Avec ce nouvel album, Eden's Bridge a renforcé son équipe puisque le batteur Terl Bryant qui vient de quitter Iona et qui, jusqu'alors était crédité comme invité sur les précédents albums, est présenté comme un membre à part entière du groupe. En revanche, Troy Donockley, lui aussi présent sur les deux précédents opus, ne fait plus partie de l'aventure. Toutefois, ne croyez pas qu' Eden's Bridge ait renoncé à la cornemuse ou aux whistles. Pour ces dernières, Simon Bernard-Smith prend la relève. Il avait déjà joué de la flûte de pan sur Celtic Psalms. Quant aux uilleann pipes, si importantes pour renforcer la texture celtique de leur musique, Mick Doonan s'en charge. A leurs côtés, Richard Lacy et ses amis ont également convié Robin Thompson-Clark à venir jouer du violoncelle. Et c'est un excellent choix car cet instrument donne une profondeur supplémentaire à la musique toujours aussi poignante de ce groupe d'exception. 

Celtic Praise s'ouvre avec deux titres, Amazing Grace et Whole Earth, qui donnent l'impression d'écouter un nouvel album de Iona tant le chant, la batterie, la cornemuse, la flûte et la mélodie nous rappellent notre groupe préféré. Puis, à partir du troisième morceau, les musiciens prennent leurs marques et affinent leur style plus épuré, dépouillé, mais aussi plus religieux. Ne nous voilons pas la face, les références continuelles à Dieu sont plutôt redondantes et peuvent parfois lasser à la longue. 

Cependant, renoncer à son écoute serait se priver de véritables petites perles musicales. Outre les deux premiers morceaux déjà évoqués avec notamment Whole Eath facilement comparable d'un point de vue qualitatif et efficacité à Today ou Chi-Rho de Iona, Son Of A Man est interprété avec passion par Sarah Lacy et Every Heart, long de ses 9' et 34'' lorgne vers le progressif dans sa structure et dans son changement de rythme sur les quatre dernières minutes. 

De toutes ces "louanges", celle qui dépasse toutes les autres et me semble la plus forte sur le plan émotionnel est Flame Of Love. Après une introduction floydienne avec ses nappes de claviers aériens et sa guitare électrique gilmourienne, lui succèdent en toute simplicité le chant, le piano et le violoncelle. Jamais la voix de Sarah Lacy, transcendée par sa piété, n'a été autant émouvante, vibrante et empreinte de fragilité. C'est tout simplement beau. 

Musiciens


Sarah Lacy : chant
David Bird : guitares, cistre, thérémine, chœurs
Richard Lacy : piano, claviers, orgue, percussions, low whistle, chœurs
John Large : basse, chœurs
Terl Bryant : batterie, percussions

Mick Doonan : uilleann pipes
Robin Thompson-Clark : violoncelle
Simon Bernard-Smith : low whistle, tin whistle

Titres


01. Amazing Grace
02. Whole Earth
03. There Is A Redeemer
04. Son Of Man
05. Lord, I Love You
06. Every Heart
07. The Way Goes On
08. Flame Of Love
09. I Love You, Lord
10. Thy Word
11. Beginning And End
12. O Lord You're Beautiful
13. More Love, More Power / The Fire Inside

mardi 9 septembre 2014

Eden's Bridge - Celtic Psalms (1997)

Eden's Bridge - Celtic Psalms (1997)
Eden's Bridge - Celtic Psalms (1997)
Enregistré en même temps que Celtic Worship et publié seulement quelques mois après, Celtic Psalms est, selon moi, le meilleur album d'Eden's Bridge. C'est également par cet album que j'ai découvert ce groupe. Dès la première écoute, j'ai été subjugué par la voix enchanteresse de Sarah Lacy qui se place au même rang que les talentueuses Lisa Gerrard, Loreena McKennitt ou Joanne Hogg. Il suffit d'écouter Fear No Evil,  In The Morning ou Psalm 23 pour s'en laisser convaincre sans difficulté aucune. Tout au long de l'album, cette voix, à la fois fragile et puissante, ne cesse de nous surprendre tant sa richesse semble infinie. Elle est également portée par une musique de haute qualité et aux arrangements de même niveau. Que l'on soit amateur de percussions, de claviers, de guitare ou d'instruments à vent, chacun trouvera plaisir à écouter son ou ses instruments fétiches grâce à un son parfaitement bien mixé sur lequel chaque instrument est mis en relief. D'ailleurs, il vaut mieux qu'il en soit ainsi quand on reçoit des invités aussi prestigieux que Terl Bryant qui a fourni un magnifique travail aux percussions avec Richard Lacy, Troy Donockley, toujours aussi excellent aux flûtes et à la cornemuse irlandaise ou bien Simon Bernard Smith, célèbre joueur de flûte de pan. 

Contrairement à son prédécesseur, la majorité des chansons sont des compositions originales. Parmi les reprises, notons toutefois la magnifique adaptation de El Shaddai ("Dieu Tout-Puissant" en hébreu) sur laquelle la guitare électrique de David Bird remplace le piano d'introduction de la version originale joué alors par son compositeur, Michael Card. C'est d'ailleurs ce même David Bird qui nous offre un solo explosif et inattendu que n'aurait par renié son ami Dave Bainbridge sur le final de In The Lord Lord My Heart Takes Refuge

Certes, la musique demeure essentiellement d'inspiration chrétienne et celtique comme le veut le cahier des charges imposé par la maison de disques EMI. Mais, étant donné le talent de ce groupe, il me semble qu'il mérite d'abord d'être écouté sans préjugés et d'être ensuite jugé à sa juste valeur.

Musiciens


Sarah Lacy : chant, orgue
David Bird : guitares, cistre, chœurs
Richard Lacy : piano, claviers, orgue Hammond, percussions, chœurs
Jon Large : basses

Terl Bryant : batterie, percussions
Troy Donockley : low whistles, uilleann pipes
Simon Goodall : chœurs
Deborah Taylor : chœurs
Beryl Lacy : chœurs
Denis Lofthouse : guitare
Simon Bernard Smith : flûte de pan

Titres


01. Fear No Evil
02. Praise The Holy Lord Above
03. The Lord Is My Light
04. I Lift Up My Eyes
05. El Shaddai
06. He Will Never Be Shaken
07. Blessed Is The Man
08. In The Lord Lord My Heart Takes Refuge
09. How Long O Lord
10. Shout For Joy
11. In The Morning
12. Psalm 23
13. Your Love Is Better Than Life

dimanche 7 septembre 2014

Eden's Bridge - Celtic Worship (1997)

Eden's Bridge - Celtic Worship (1997)
Eden's Bridge - Celtic Worship (1997)
Formé en 1993 et originaire du West Yorkshire (Angleterre), Eden's Bridge est avant tout une affaire de famille. En effet, le groupe est à la base formé par Richard Lacy (claviers, percussions), sa sœur Sarah Lacy (chant) et le mari de celle-ci, David Bird (guitares). Le trio deviendra ensuite quatuor avec l'arrivée du bassiste Jon Large, ami d'enfance de Richard rencontré lors de camps de jeunesse chrétienne. 

La musique jouée se rapproche du folk celtique et chrétien. Le rock progressif en moins, la proximité avec Iona est flagrante, y compris dans les voix des deux chanteuses, Sarah Lacy et Joanne Hogg. Toutes deux ont le don de s'adresser au plus profond de notre âme. Ce n'est donc pas un hasard si le groupe est parfois qualifié de "Iona Unplugged". 

Après un premier album publié en 1997 et intitulé Fear No Evil, Eden's Bridge signe un contrat avec la maison de disques EMI et s'engage à sortir une série d'albums de musique celtique. Le premier volume de cette série paraît en 1997 et s'intitule Celtic Worship. Il comporte onze chansons variant d'une durée de 1'52'' pour la plus courte (Spirit Of The Living God) à 8'14'' pour la plus longue (For Thou O Lord). Cinq sont des compositions originales parmi lesquelles Into The Light et Stones And Sea qui ont été écrites quelques années auparavant lorsque le groupe s'était isolé au Pays de Galles, dans une ferme perdue au milieu de nulle part, sans aucun confort. 

Quant aux reprises, le morceau d'ouverture Awesome God a été composé par le chanteur américain de musique chrétienne Richard Mullins. Twila Paris, également chanteuse américaine de musique chrétienne, est à l'origine des titres Lamb Is God et He Is Exalted. L'album se conclut par Be Thou My Vision, hymne traditionnel irlandais du VIIIe siècle. Ce classique, déjà présent sur le premier volet de la série des Celtic Expressions Of Worship (et qui lui a même donné son nom) a également été repris par le groupe Iona sur l'album Journey Into The Morn dans une version en gaélique (Be-se I Mo Shuil part 1 & 2).

La présence de Terl Bryant à la batterie et aux percussions, et de Troy Donockley aux flûtes et à la cornemuse irlandaise, est également le signe qu' Eden's Bridge s'intègre parfaitement dans la galaxie Iona qui ne cesse de s'étendre. 

Musiciens


Sarah Lacy : chant
Richard Lacy : piano, claviers, orgue Hammond, percussions, chœurs
David Bird : guitares, basse fretless, chœurs
Jon Large : basse

Terl Bryant : batterie, percussions
Troy Donockley : low whistles, uilleann pipes, tin whistle
Simon Goodall : chœurs
Simon Wood : tin whistle

Titres


01. Awesome God
02. Into The Light
03. Stones And Sea
04. For Thou O Lord (I Exalt Thee)
05. Shadow Of Your And
06. Lamb Of God
07. Prodigal
08. He Is Exalted
09. Tell Me Now
10. Spirit Of The Living God
11. Be Thou My Vision