Affichage des articles dont le libellé est Moya Brennan. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Moya Brennan. Afficher tous les articles

samedi 17 décembre 2016

Joanne Hogg & Frank van Essen - Raphael's Journey (2010)

Joanne Hogg Raphael's Journey
Joanne Hogg & Frank van Essen -
Raphael's Journey (2010)
D'abord disponible uniquement en téléchargement, Raphael's Journey, œuvre commune de Joanne Hogg et Frank van Essen, a finalement été édité sous forme de CD en 2010.

A l'origine, Joanne souhaitait réunir une collection de berceuses (Lullaby In Colour, Into Your Dreams, Song From The Womb, Sweet Dreams) à destination de ses deux jeunes enfants. Elle a proposé à son camarade de Iona d'y participer, puis, de fil en aiguille, le projet s'est transformé en un voyage spirituel et mystique sous l'égide inspirée de l'archange Raphaël. Dans la mythologie biblique, et dans le livre de Tobie plus précisément, cet archange accompagne le jeune Tobiah, fils de Tobie, dans son voyage à Ectabane durant lequel il pêche un poisson dont le fiel guérira la cécité de son père. Dès lors, Raphaël est devenu pour l'Église le saint patron des voyageurs.

Sur la version immatérielle d'abord vendue par le label Kingsway, en 2008, au profit d'associations venant en aide aux enfants, seule Joanne était créditée. Il faudra attendre la version CD pour que le nom de Frank soit associé au sien. C'est là lui rendre justice et reconnaître toute son implication. Non seulement il a produit, arrangé, enregistré et mixé l'album, mais il a également coécrit cinq des quatorze chansons et joué d'une multitude d'instruments : batterie, percussions, violon, alto et claviers.

D'autres membres de la famille Iona ont été également impliqués dans ce disque. Dave Bainbridge est intervenu aux claviers, à la guitare acoustique et au bouzouki. Troy Donockley a apporté sa touche celtique grâce à ses whistles et uilleann pipes. L'irremplaçable Phil Barker tient la basse. Amie fidèle, la grande Moya Brennan avec laquelle Joanne a enregistré le premier volume des New Irish Hymns, vient poser sa voix éthérée sur quelques chansons. 

D'un point de vue musical, Raphael's Journey se situe au centre de la galaxie Iona, mais est également traversé par des courants d'inspiration en provenance de Clannad ou Eden's Bridge. D'ailleurs, il s'inscrit dans la continuité de la compilation Celtic Lullabies - Presence And Protection à laquelle Joanne avait contribué avec la douce berceuse Sweet Dreams For You co-écrite avec Phil Hart. Cette chanson devenue simplement Sweet Dreams est ici présentée dans une nouvelle version toute aussi attendrissante. 

Moment de pur bonheur, Raphael's Journey symbolise une étape décisive dans la carrière et la vie de Joanne Hogg, celle de sa transformation de jeune femme en mère accomplie.  Alors que son premier album solo Looking Into Light, sorti en 1999, était dédié à ses parents, et plus particulièrement à son père alors récemment disparu, en l'espace d'une décennie, Joanne a connu les joies de la maternité et mis au monde deux adorables bambins. A leur tour, ils l'ont inspirée dans cette bienveillante odyssée musicale. 

Joanne Hogg Raphael's Journey
Joanne Hogg - Raphael's Journey
(2008)

Musiciens


Joanne Hogg : chant, piano
Frank van Essen : batterie, percussions, violon, alto, claviers, programmation, chœurs

Dave Bainbridge : claviers, guitare acoustique, bouzouki
Troy Donockley : whistles, uilleann pipes
Phil Barker : basse
Jan-Peter Beijersbergen : guitares électriques
Gwyneth McBride : violoncelle
Luca Genta : violoncelle
Moya Brennan : chant
Tré Sheppard : chant

Titres


01. The River
02. Lullaby In Colour
03. Into Your Dreams
04. Round Me Falls The Night
05. Raphael's Journey
06. Life's Winterdays
07. Walking On Troubled Water
08. Song From The Womb
09. Life Is Precious
10. Sweet Dreams
11. Dance To The Unborn
12. Home To You
13. Saviour
14. You Will I Love

vendredi 4 mars 2016

Moya Brennan - An Irish Christmas (2005)

Moya Brennan An Irish Christmas
Moya Brennan - An Irish Christmas
 (2005)
Trois ans avant And Winter Came... d'Enya, Moya Brennan, sa grande sœur, avait déjà sorti son propre album de Noël, An Irish Christmas (2005). Dans la discographie de la chanteuse irlandaise, ce sixième disque solo se situe entre Two Horizons (2003) et Signature (2006). 

Si Enya a privilégié dans son opus les compositions originales et n'a réalisé que deux reprises de chants traditionnels (O Come, O Come, Emmanuel, Silent Night), il n'en va pas de même chez son aînée. C'est même plutôt l'inverse puisque là, seuls deux titres sont inédits. I Still Believe est une chanson émouvante abordant l'absence des êtres chers au moment des fêtes de Noël. Construite à partir d'un poème, Love Came Down At Christmas est dédiée à la naissance de Jésus.

Dernière curiosité entre les deux disques, ils se terminent à l'identique, par un Silent Night en gaélique, Oíche Chúin. Chacune des versions méritent l'une autant que l'autre à être découverte. Dans celle de Moya, le refrain est repris en chœur par deux anges, Aisling et Paul, ses enfants.

An Irish Christmas est un véritable voyage dans le temps. Dès l'ouverture, Carol Of The Bells nous mène droit au cœur de l'Ukraine, en 1914, date où cette chanson a été composée, inspirée par les chants populaires de ce pays. Une couleur celtique lui est donnée grâce aux uilleann pipes d'Eamonn Galldubh (Clannad, Riverdance, Celtic Woman). Avec The Wexford Carol, retour aux racines irlandaises et au XIIe siècle. Cette fois, c'est la harpe qui est à l'honneur, portée par le chant si mystérieux et envoûtant de Moya. Plus festif, Deck The Halls repose sur une mélodie datant du XVIe siècle. 

En octobre 1962, alors que le monde était au bord d'une nouvelle guerre mondiale lors de la crise des missiles de Cuba, le Français Noël Regney et son épouse, l'Américaine Gloria Shane Baker, écrivent à quatre mains Do You Hear What I Hear?, hymne pour la paix. Cette version de Moya est somptueuse, sans aucun doute une des meilleures de ce titre maintes fois repris. Son chant intense et solennel survole avec limpidité un tambour martial faisant écho au contexte dramatique dans lequel est née cette chanson. 

Bien plus ancienne (XVIe siècle ?), God Rest Ye Merry Gentlemen est un classique revisité dans une version moderne parfaitement adéquate. Aussi curieux que cela puisse paraître, Gabriel's Message qui annonce la naissance du Christ, provient du Pays basque. Après ce moment cérémonieux, la joie éclate sur le bien nommé Joy To The World (XVIIIe siècle) à l'engouement communicatif. In The Bleak Midwinter (XIXe siècle), accompagné de ses précieux whistles, n'est pas sans rappeler ô combien l'hiver peut être froid dehors, mais chaud à l'intérieur. La harpe réapparaît en toute discrétion sur le chant médiéval In Dulci Jubilo popularisé en 1975 par Mike Oldfield.          

Ainsi, ce Noël irlandais se referme sur l'intemporel Silent Night magnifié par un chant céleste quasiment a cappella. Un moment fort comme l'est l'ensemble de cet excellent album. 

Musiciens


Moya Brennan : chant, harpe, claviers

Paul Byrne : batterie, percussions
Fionnán De Barra : guitare, bouzouki, claviers, chant
Cormac De Barra : harpe, chant
Eamon Galldubh : uilleann pipes, whistles, flûte
Yoshinobi Izumi : basse
Sam Jackson : piano, claviers
Sinéad Madden : fiddle, chant
Frances Mitchell : claviers
Máire Breatnach : alto, fiddle
Anthony Drennan : guitares
Úna Ní Chanainn : violoncelle
Tim Jarvis : claviers
Aisling Jarvis : chant
Paul Jarvis : chant

Titres


01. Carol Of The Bells
02. The Wexford Carol
03. Deck The Halls
04. Do You Hear
05. God Rest Ye Merry Gentleman
06. Gabriel's Message
07. Joy To The World
08. I Still Believe
09.On The Bleak Midwinter
10. Love Came Down At Christmas
11. In Dulci Jubilo
12. Oíche Chúin (Silent Night)

dimanche 15 novembre 2015

Moya Brennan - Heart Strings (2008)

Moya Brennan Heart Strings
Moya Brennan - Heart Strings (2008)
Après sept albums en solo, Moya Brennan, chanteuse du célèbre groupe irlandais Clannad, sort, en 2008, son premier disque en public, Heart Strings. Il a été enregistré en octobre 2007 à Liverpool, avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, et en novembre de la même année en Allemagne. 

Celle que l'on surnomme, à juste titre, la First Lady of Celtic Music, délivre une prestation de toute beauté. Elle réussit à transporter l'auditeur dans de lointaines contrées celtiques depuis longtemps inaccessibles, au cœur même d'un univers féerique, durant toute l'heure que dure la représentation.

Si l'artiste revisite une grande partie de son répertoire, son dernier album en date, Signature (2006), est le mieux représenté avec, notamment, les deux singles Merry-go-round et No One Talks. D'autres perles plus anciennes sont réactualisées comme Sailing Away de l'album Two Horizons (2003), Perfect Time, ballade irlandaise dans la plus grande tradition que l'on retrouve sur l'album du même nom paru en 1998, ou encore Against The Wind enregistrée pour son premier album Máire en 1992.

Ses années Clannad ne sont pas pour autant oubliées. Alasdair MacColla, peu jouée sur scène auparavant, est extrait de leur album Lore de 1996, et tout le monde a en tête les hits In A Lifetime, à l'origine enregistré en duo avec Bono de U2, et Theme From Harry's Game qui a servi de bande originale au film Jeux de Guerre avec Harrison Ford, en 1992. 

Les musiciens accompagnant Moya sont les mêmes qui ont joué sur Signature. Tous ont réalisé un travail formidable, que ce soit les frères de Barra, Fionán à la guitare et Cormac à la harpe, ou Eamon Galldubh aux instruments à vent (cornemuse irlandaise, flûtes, saxophone). Une mention particulière est réservée au batteur Peter Byrne qui, lors d'une interview, a révélé que ses modèles n'étaient autres que Pete de Freitas du groupe mythique originaire de Liverpool Echo & The Bunnymen, décédé tragiquement dans un accident de moto en 1989 à l'âge de 27 ans, et le grand Mel Gaynor connu pour être un membre éminent de Simple Minds.

Moya Brennan, la dame de trèfle, Barbara Dickson, la dame de pique, Maddy Prior, la dame de carreau et Loreena McKennitt, la dame de cœur, ont toutes quatre en commun une voix magique unique, mais elles maîtrisent également, chacune à sa manière, l'art de faire revivre d'ancienne chansons traditionnelles en les adaptant à notre monde contemporain, sans pour autant leur faire perdre leur âme ancestrale. 

Moya Brennan Heart Strings
Moya Brennan - Heart Strings (2008)


Musiciens


Moya Brennan : chant, harpe

Paul Byrne : batterie, bodhran, percussions
Fionán de Barra : guitare, chœurs
Cormac de Barra : harpe, chœurs
Eamonn Galldubh : uilleann pipes, flûtes, saxophone
Yoshinobu Izumi : basse
Sam Jackson : claviers, chœurs
Sinéad Madden : violon, chœurs

Royal Liverpool Philharmonic Orchestra
Direction : Julie Feeney

Titres


01. Tapestry
02. Perfect Time
03. Mhorag's Na Horo Gheallaidh
04. Alasdair MacColla
05. Molly Fair
06. Sailing Away
07. Gone Are The Days
08. Tune Medley (Eleanor Plunkett, Hobknobs, Father Francis Cameron)
09. I Will Find You
10. Merry-go-round
11. No One Talks
12. In A Lifetime
13. Against The Wind
14. Theme From Harry's Game

samedi 22 août 2015

Songs For Luca 2 (2007)

Songs For Luca 2
Songs For Luca 2
Quatre ans après Songs For Luca, le couple Bainbridge renouvelle l'expérience en réunissant sur une nouvelle compilation sobrement intitulée Songs For Luca 2, un grand nombre d'artistes. Le but recherché étant toujours le même, à savoir récolter des fonds afin de venir en aide à leur fils autiste, Luca. Au final, 2 CD, 140 minutes de musique et une trentaine de participants et de titres portés par de magnifiques voix féminines.

Joanne Hogg est la chanteuse la mieux représentée puisqu'il nous est possible de l'entendre sur quatre titres. Entourée de Roine Stolt des Flower Kings à la guitare, de Dave Bainbridge aux claviers, de Nick Beggs à la basse, de Frank van Essen à la batterie et accompagnée d'Heather Findlay de Mostly Autumn au chant, elle livre une version totalement transformée et magnifiée de Journey Into The Morn issue de l'album de Iona du même titre. C'est également en compagnie de ses amis Dave Bainbridge, Troy Donockley et Frank van Essen qu'elle réinterprète deux chansons tirées de son premier album solo, Looking Into Light. Enfin, le remix de Bird Of Heaven de Iona ouvre le second disque. On retrouve sa version originale sur Beyond These Shores. Si Joanne n'en demeure pas moins discrète sur ce titre, le splendide solo final de guitare exécuté par Dave Bainbridge mérite à lui seul son écoute. 

Autre merveille que recèle cette compilation, la chanson Circles Of Stone du projet musical Chasing The Monsoon. Formé de Ian Jones, bassiste de Karnataka, du claviériste Steve Evans, producteur de l'album Delicate Flame Of Desire, du guitariste Ian Simmons et de la chanteuse Lisa Fury, ce titre est un mélange de musique celtique, progressive et ambient navigant dans les mêmes eaux que Karnataka. A noter d'ailleurs que Lisa Fury succédera à Rachel Jones au sein du groupe de Swansea et qu'au moment où nous écrivons ces lignes, aucun album de Chasing The Monsoon n'a encore vu le jour. Circles Of Stone demeure donc le seul titre de cette expérience musicale à être gravé sur CD.

Déjà présente sur l'EP Spirits Of Christmas Past, Winter Is King a bénéficié d'un remix exclusif du guitariste Ben Matthews du groupe Thunder. Cette douce chanson hivernale composée et chantée par Heather Findlay prend toute son ampleur grâce au duo de flûtes formé d'Angela Gordon et de Troy Donockley. Un vrai régal pour les oreilles tout comme le titre d'ouverture du premier CD, Eirigh Suas A Stoirin enregistré par Moya Brennan (Clannad) et ses musiciens. Cet inédit s'inscrit dans la grande tradition des ballades celtiques enivrantes.

Il serait trop fastidieux d'aborder tous les morceaux. Précisons simplement qu'à côté d'artistes confirmés tels que Mae McKenna, Nick Fletcher ou Phil Keaggy, d'autres, moins connus et répartis aux quatre coins de la planète, nous ouvre une fenêtre sur leur univers qui ne demande qu'à être exploré. Parmi eux, nous trouvons l'Allemand Frank Bossart et son projet Eureka, le groupe de rock progressif japonnais Kenso, Chris Hale et Peter Hicks, deux Américains qui ont grandi en Inde et qui ont formé Aradhna en 1999, ou encore Theophonic Cloud, duo basé en Alaska. 

Songs For Luca 2 n'est donc pas qu'une simple compilation. Nombreux sont les titres inédits et les artistes plus ou moins connus qui, d'une manière ou d'une autre, gravitent dans la fructueuse galaxie Iona. Il faut plutôt voir ce disque comme une passerelle entre ces différents musiciens dont l'écoute ne peut que susciter l’enthousiasme et le désir de découvrir de nouveaux horizons musicaux.  

Titres et interprètes


1.01. Eirigh Suas A Stoirin (Moya Brennan)
1.02. Big Fish Rumba (David Beegle)
1.03. Journey Into The Morn - new version (Joanne Hogg)
1.04. A Stor Mo Chroi (Troy Donockley / Dave Bainbridge)
1.05. Strange Kind Of Friend (Martyn Joseph)
1.06. Lost For You (Soulful Terrain)
1.07. A Winter In Hokkaido (Kenso)
1.08. I Ask No Dream (Joanne Hogg)
1.09. Asilomar Sunrise (Keith Baker)
1.10. Across The Sea (Dave Bainbridge / Phil Keaggy)
1.11. Rahim Dhaga (Aradhna)
1.12. Arabesque (Eureka)
1.13. Excuses To Fall (Richard John Thompson)
1.14. In Your Arms (Debbie Bainbridge)
1.15. Dreaming (Invisible Opera Company Of Tibet)

2.01. Bird Of Heaven - 2007 remix (Iona)
2.02. Do Wot You Want (Nick Beggs)
2.03. Circles Of Stone (Chasing The Monsoon)
2.04. Hymn To The Sea (Troy Donockley)
2.05. Silver Moon (Nick Fletcher)
2.06. Super Glue (Rachel Taylor-Beales)
2.07. Sacred Space (Debbie Bainbridge)
2.08. Winter Is King (Mostly Autumn)
2.09. O Euchari (David Fitzgerald / Dave Bainbridge)
2.10. A Prayer (Mae McKenna / Dave Bainbridge)
2.11. The Brilliance Of Stars (Deborah Martin)
2.12. Almighty Father Who Dost Give (Joanne Hogg)
2.13. Out Of The Ether (Guillermo Cides / Emmett Chapman)
2.14. Luca (Theophonic Cloud)
2.15. Red Sun (Nick Fletcher / Dave Bainbrige)

jeudi 11 juin 2015

Moya Brennan - Signature (2006)

Moya Brennan - Signature (2006)
Moya Brennan - Signature (2006)
En vacances de Clannad qui n'a plus sorti d'album depuis 1998, à l'exception notable du Live In Concert en 2005, Moya Brennan revient, trois ans après Two Horizons sur lequel avait participé Troy Donockley, avec un nouvel album, probablement le plus personnel de sa carrière, Signature.

Sorti en 2006 en Irlande, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, le disque ne sera disponible dans le reste du monde qu'en 2007. Deux singles en seront extraits : No One Talks et Merry-go-round. Mais, s'il ne fallait retenir qu'un seul titre, ce serait, indéniablement, Black Night, émouvante ballade faisant référence à un des moments les plus tragiques de la vie de Moya.

D'ailleurs, toutes les chansons renvoient à son passé, à l'instar de la pochette du disque sur laquelle sont accrochés quelques souvenirs. Dans le fond, on aperçoit, sur la gauche, une photographie de ses parents, Maire et Leo, et une autre où ils l'entourent alors qu'elle est enfant. Sur la droite, sont présentés ses ballerines de petite fille, sa première paire de chaussures, le tambour de son père musicien, la pipe de son grand-père et les lunettes de sa grand-mère. 

Tous ces instantanés de vie, heureux ou tristes, sont soigneusement distillés au fil des douze titres que compte l'album. Moya, portée par son histoire tout en se refusant à la moindre nostalgie, n'a jamais aussi bien chanté et réalise, avec Signature, un album élégant s'éloignant du Clannad traditionnel et explorant de nouveaux horizons musicaux forts intéressants. 

Musiciens


Moya Brennan : chant, harpe, claviers

Paul Byrne : batterie, percussions
Fionan de Barra : guitare, claviers, chœurs
Cormac de Barra : harpe, chœurs
Eamonn Galldubh : uilleann pipes, whistles, flûtes
Yoshinobu Izumi : basse
Sam Jackson : piano, claviers
Siné ad Madden : fiddle, chœurs
Maire Breatnach : alto, fiddle
Grainne Hope : violoncelle
Tim Jarvis : claviers
Robbie Harris : percussions
Steve Hogan : batterie

Titres


01. Purple Haze
02. No One Talks
03. Merry-go-round
04. Always
05. Tapestry
06. Black Night
07. Hear My Prayer
08. Never Stray Far Away
09. Many faces
10. Hidden Stories
11. Gone Are The Days
12. Pill A Run O

vendredi 1 mai 2015

Clannad - Live In Concert (2005)

Clannad - Live In Concert (2005)
Clannad - Live In Concert (2005)
Clannad est un groupe irlandais formé en 1970 par la chanteuse-harpiste Moya (Maire) Brennan, ses frères Ciaran et Pol, et leurs deux oncles, Padraig et Noel Duggan. Précurseurs dans l'utilisations de la langue irlandaise pas encore à la mode à cette époque, leur style oscille entre musique traditionnelle irlandaise et celtique, folk, pop, new-age et quelques incursions dans le jazz. En 1979, un autre membre de la famille se joint à la bande, Eithne, petite sœur de Moya. Elle les quittera trois ans plus tard pour entamer une carrière solo (à succès) sous le nom d'Enya. Son frère Pol s'en ira également quelques années plus tard.

Moya Brennan apparaît dans la galaxie Iona en 1995 avec l'album Journey Into The Morn où sa voix éthérée se mêle gracieusement à celle de Joanne Hogg. Puis, nous la croisons à nouveau sur le projet de Dave Bainbridge et David Fitzgerald, The Eye Of The Eagle (1998). En 2001, elle officie, en compagnie de Joanne Hogg et de Margaret Becker, sur le disque produit par le Nord-Irlandais, Keith Getty, New Irish Hymns. Elle offrira ensuite la chanson Misty Eyed Aventures pour la compilation Songs For Luca conduite par Dave Bainbridge en vue d'aider son fils autiste. Ce dernier souhaitait également qu'elle contribue à son album solo Veil Of Gossamer, mais, trop occupée par la préparation de son propre album solo Two Horizons, elle déclina cette proposition. 

En 2005, alors que leur dernier album en date, Landmarks, remonte à 1997, Clannad publie Live In Concert qui a la particularité d'avoir été enregistré lors de la dernière tournée européenne du groupe en... 1996/97. Moya, Ciaran (basse, claviers, guitare acoustique, chant), Noel (guitare acoustique, chant) et Padraig (mandoline, guitare acoustique, chant) sont entourés sur scène par le batteur Ray Fean (Riverdance, Dan Ar Braz, The Waterboys), le claviériste d'origine écossaise Ian Parker (The Hollies, Killing Joke, Tom Robinson Band) et le guitariste Ian Melrose qui donnent une texture plus "rock" aux compositions. Ils sont également accompagnés par une autre sœur de la famille, Deirdre, aux chœurs et au bodhran, par Mel Collins, connu pour sa participation aux groupes de rock progressif King Krimson, Camel et The Alan Parsons Project, au saxophone et flûtes et par Vinnie Kilduff, musicien au CV impressionnant (U2, The Waterboys, Sinead O'Connor) à la mandoline et à la flûte. Sur la célèbre chanson In The Lifetime, initialement interprétée en duo avec Bono de U2, Brian Kennedy, chanteur de Riverdance et futur représentant de l'Irlande à l'Eurovision en 2006, est venu prêter sa voix. 

Avec ce live, Clannad survole, en onze titres, plus de trente ans de carrière, des origines avec le désormais classique Dulaman, au plus grands succès des années 80 comme Theme From Harry's Game, Newgrange ou le Robin Of Sherwood Medley, en passant par quelques petites raretés telles que An Tull enregistrée à l'époque par Enya. Au moment de sa publication, le groupe ne savait pas encore que ce disque servirait de lointaine transition entre Landmarks et son successeur, paru plus de quinze ans après, en 1993, Nadur

Musiciens


Moya Brennan : chant, harpe
Ciaran Brennan : basse, claviers, guitare acoustique, chant
Noel Duggan : guitare acoustique, chant
Padraig Duggan : mandoline, guitare acoustique, chant

Deirdre Brennan : chœurs, bodhran
Ian Parker : claviers
Mel Collins : saxophone, flûtes
Ray Fean : batterie, percussions
Ian Melrose : guitares
Vinnie Kilduff : mandoline, whistle
Brian Kennedy : chant

Titres


01. Newgrange
02. An Tull
03. Thios Fan Chosta
04. In A Lifetime
05. Trail Of Tears
06. Dulaman
07. Theme From Harry's Game
08. Robin Of Sherwood Medley
09. Down By The Sally Gardens
10. Nil Sé'n La
11. Dance & Téidhir Abhaile Riu

lundi 26 janvier 2015

Moya Brennan - Two Horizons (2003)

Moya Brennan - Two Horizons (2003)
Moya Brennan - Two Horizons (2003)
Two Horizons est le cinquième album solo de Moya Brennan, chanteuse du célèbre groupe irlandais Clannad. Produit par Ross Cullum (Enya, Tori Amos, Kate Bush) ce disque a été conçu comme un concept-album ayant pour thème la colline de Tara et son emblème, la harpe. Haut lieu de la mythologie irlandaise, Tara est située dans le comté de Meath et fut le centre politique et spirituel de l'Irlande celtique.

La harpe est donc l'élément central de cet album. Bright Star, Ancient Town, River, Is It Now, Mothers Of Desert et Harpsong font directement référence à cet instrument symbole de l'Irlande moderne. Toutefois, bien que harpiste de talent, Moya Brennan est avant tout une voix, une voix unique. D'une extrême douceur et très éthérée, elle est comparable au souffle des muses inspirant le poète. Au fil des chansons, elle nous transporte délicatement d'un univers à un autre.

Afin d'enrichir sa musique aux sonorités à la fois celtiques, new age et world music, Moya a réuni une multitude de musiciens parmi lesquels Nigel Eaton (Loreena McKennitt) à la vielle, Anthony Brennan (The Corrs) à la guitare, Maire Breatnach (Sinead O'Connor) au fiddle et Troy Donockley (Iona) aux whistles. Ce dernier a été convié uniquement comme musicien de session et n'a pas été impliqué au-delà dans le projet contrairement à sa collaboration avec Maddy Prior.

Two Horizons est donc la combinaison réussie entre une instrumentation très riche et une voix mystique. Sa beauté a également une dimension esthétique grâce aux magnifiques photographies de Moya qui illustrent à merveille la pochette et l'intérieur du livret. Un réel travail d'artiste à découvrir dans sa globalité.

Moya Brennan - Two Horizons (2003)
Moya Brennan - Two Horizons (2003)

Musiciens


Moya Brennan : chant, harpe, claviers

Ross Cullum : guitare, percussions, programmation, claviers
Sinead Madden : fiddle
Fionan de Barra : guitare, bouzouki
Feargal Murray : claviers
Tiarnan O Duinnchinn : uilleann pipes, whistles
Paul Byrne : batterie, percussions
Ewan Cowley : mandoline
Maire Breatnach : violon, fiddle, alto
Eamonn de Barra : flûte
Robbie McIntosh : guitares
Anthony Brennan : guitares
Keith Duffy : basse
Troy Donockley : whistles
Nigel Eaton : vielle
Brendan Monaghan : bodhran, lambeg
Sandy McLelland : batterie
Chris Hughes : programmation
Martin Carthy : guitare
Una Ni Chanainn : violoncelle
Brona Cahill : violon
Tommy Cane : alto

Titres


01. Show Me
02. Bright Star
03. Change My World
04. Bi Liom
05. Is It Now (Theme)
06. Falling
07. Tara
08. Ancient Town
09. Show Me (Theme)
10. Sailing Away
11. River
12. Is It Now
13. Mothers Of The Desert
14. Harpsong
15. Two Horizons
16. Show Me (Jakatta Mix)

jeudi 15 janvier 2015

Songs For Luca (2003)

Songs For Luca (2003) - Dave Bainbridge - Iona
Songs For Luca (2003)
Je m'appelle Luca. Je vis dans le Lincolnshire, en Angleterre. Je suis autiste et pour me venir en aide, mon Papa (Dave Bainbridge) qui joue dans un groupe de musique appelé Iona, et ma Maman (Debbie Bainbridge) ont souhaité m'inscrire au programme Son-rise® du Centre Américain du Traitement de l'Autisme qui a pour objectif de favoriser le développement des enfants comme moi. Afin de financer ce projet, mes parents ont fait appel à tous leurs amis pour qu'ils participent bénévolement à une compilation simplement dénommée Songs For Luca. Cette compilation regroupe vingt-six titres, dont onze inédits, sur deux CD et on retrouve de grandes figures de la scène musicale progressive, celtique, folklorique et chrétienne.

Toute ma famille s'est investie dans ce projet ambitieux. Ma sœur adorée, Evie, nous a apporté tout son soutien. Maman a joué deux morceaux de piano composés spécialement pour l'occasion, Starlit Garden et Bright Flame, sur lesquels elle exprime tout son amour maternel. Papa a lui aussi écrit et joué à la guitare In The Wake Of Colmcille. Ensuite, il a regardé vers l'Extrême-Orient et a remixé l'instrumental Beijing que l'on peut entendre sur le premier album de Iona, et il a dévoilé une version live jusque là inédite du flamboyant Man (Matthew The Man - The Book Of Kells) enregistré à Tokyo en 2001. Quant à moi, avec mes crayons, j'ai dessiné la pochette.

Ma grande famille Iona s'est également mobilisée. Les vieux complices, David Fitzgerald et Papa, ont offert une interprétation live de Open My Eyes - Reprise dont la version originale se trouve sur leur album commun, The Eye Of The Eagle. C'est d'ailleurs Oncle David (Fitzgerald) qui a l'honneur d'ouvrir Songs For Luca avec le très aérien Columba Aspexit, premier titre également de son dernier album Breath Of Heaven. Tante Joanne (Hogg) met l'accent sur l'aspect familial de se projet en autorisant la reproduction de Brightest And Best, extrait de Looking Into Light, sur lequel elle chante accompagnée par ses trois sœurs, Helen, Doreen et Muriel. Oncle Troy (Donockley), quant à lui, nous a envoyé l'instrumental Sights tiré de son premier album solo, The Unseen Stream. Mes autres oncles, Nick (Beggs) et Frank (van Essen) nous ont fait un double cadeau avec deux inédits chacun. Tonton Terl (Bryant) apparaît également sur deux titres. Celui issu de son album PsalmMy Song Is Love Unknown,  très cérémonieux avec son orgue d'église sur lequel se pose la délicate voix de Tante Joanne. Et celui de son nouveau groupe Eden's Bridge, Open Sea, que l'on pouvait déjà entendre sur leur dernier album paru en 2002, Isles Of Tide.

Et puis de nombreux autre amis sont là. Les anciens comme Peter Fairclough du jazz band Peter Fairclough Group (Shepherd Wheel) qui jouait avec Papa au sein du groupe Plan B formé bien avant que je naisse, dans la première moitié des années 80, ou bien Adrian Snell dont Papa était le guitariste et le claviériste dans, cette fois-ci, la seconde moitié des années 80. C'est par son intermédiaire qu'il a rencontré Oncle David et Tante Joanne, noyau du futur Iona. Like Father, Like Son, au titre très symbolique, est la chanson qu'il interprète pour ma compilation. De grandes dames sont aussi présentes parmi lesquelles la mythique chanteuse du non moins mythique Clannad, Maire (Moya) Brennan (Misty Eyed Adventures), l'actrice et chanteuse anglaise Julie Tippetts (Lament), Mae McKenna à la voix si douce (The Whistlin' Gypsy Rover, Ca' The Ewes) et les merveilleuses Rachel Jones et Anne-Marie Helder de Karnataka (After The Rain). Ils sont peut être à la fin de ma présentation, mais ils n'en demeurent pas moins de grands artistes : Rick Wakeman et ses claviers magiques (Morning Has Broken), l'Américain Jeff Johnson (I'll Look For You) et les groupes de musique progressive Gentle Giant (Aspirations) et The Flower Kings (A King's Prayer).

A toutes et à tous, je leur dis un grand merci d'avoir contribué à cette si belle compilation qui dresse un panorama complet de la galaxie Iona et bien au-delà. A vous qui achèterez ce disque, je vous remercie également car tous les fonds récoltés me permettront de mieux affronter les difficultés de la vie et contribueront, sans aucun doute, à améliorer le sort de l'enfant que je suis.

Titre et Interprètes


1.01. Columba Aspexit (David Fitgerald)
1.02. Open Sea (Eden's Bridge)
1.03. Sights (Troy Donockley)
1.04. In The Wake Of Colmcille (Dave Bainbridge)
1.05. Shepherd Wheel (Peter Fairclough Group)
1.06. King's Prayer (The Flower Kings)
1.07. Brightest And Best (Joanne Hogg)
1.08. For Luca (Nick Beggs)
1.09. Whistlin' (Mae McKenna)
1.10. Ester (Frank van Essen)
1.11. Beijing - The Widescreen Remix (Iona)
1.12. I'll Look For You (Jeff Johnson)
1.13. Starlit Garden (Debbie Bainbridge)

2.01. After The Rain (Karnataka)
2.02. Morning Has Broken (Rick Wakeman)
2.03. My Song Is Love Unknown (Terl Bryant)
2.04. Labyrinth (Frank van Essen)
2.05. Lament (Julie Tippetts)
2.06. Man - Live in Tokyo (Iona)
2.07. Like Father, Like Son (Adrian Snell)
2.08. Misty Eyes Adventures (Maire Brennan)
2.09. Forever In My Heart (Nick Beggs)
2.10. Aspirations (Gentle Giant)
2.11. Ca' The Ewes (Mae McKenna)
2.12. Open My Eyes - Reprise (Dave Bainbridge & David Fitzgerald)
2.13. Bright Flame (Debbie Bainbridge)

mercredi 26 novembre 2014

Margaret Becker, Maire Brennan, Joanne Hogg - New Irish Hymns (2001)

Margaret Becker, Maire Brennan, Joanne Hogg - New Irish Hymns (2001)
Margaret Becker, Maire Brennan,
Joanne Hogg - New Irish Hymns
(2001)
New Irish Hymns est le premier volet d'une série de quatre albums composés et produits par un jeune britannique originaire d'Irlande du Nord, Keith Getty. A noter que, pour le marché américain, il a été renommé d'après une de ses chansons, In Christ Alone - New Hymns Of Prayer & Worship. Cette chanson, In Christ Alone, coécrite avec Stuart Townend, va d'ailleurs rencontrer un succès phénoménal. Ayant pour thème la vie du Christ et reposant sur une mélodie celtisante, elle est devenue aujourd'hui un classique moult fois repris et demeure encore à la tête de nombreux hit-parades spécialisés.

Trois chanteuses d'exception interprètent ces nouveaux hymnes irlandais : l'Américaine Margaret Becker, très connue dans le monde du rock chrétien, l'Irlandaise et sœur de la douce Enya,  Maire (Moya) Brennan, également chanteuse charismatique du célèbre groupe Clannad, et Joanne Hogg de Iona que l'on ne présente plus. Joanne est aussi celle qui intervient le plus puisqu'elle chante sur quatre chansons : Your Hand O God Has Guided (One Church, One Faith)My HopeO For A Closer Walk et Over Fields Of Green (My Song Shall Rise To You) dont elle signe même les paroles. Les deux autres Dames se partagent chacune trois chansons et c'est Margaret Becker qui a le privilège d'interpréter In Christ Alone

Joanne Hogg n'est pas la seule artiste de la galaxie Iona à participer à ce projet. Troy Donockley et ses acolytes Terl Bryant et Tim Harries sont de la partie, accompagnés de Tim Oliver et de Nick Fletcher que l'on a notamment découvert sur les disques de la série Celtic Expressions of Worship

Dans son genre, New Irish Hymns est une réussite. Il est empreint d'un mysticisme chrétien aux sonorités celtiques porté par trois splendides voix célestes. Pour ma part, si je ne devais retenir qu'un seul titre, ce serait My Hope. Ce petit bijou voix, piano, cordes, interprété par une Joanne Hogg étincelante et enveloppée par les harmonies vocales angéliques de Moya, aurait eu toute sa place sur son album solo Looking Into Light consacré, lui, à d'anciens hymnes celtiques.

Margaret Becker, Maire Brennan, Joanne Hogg - In Christ Alone (2001)
Margaret Becker, Maire Brennan,
Joanne Hogg - In Christ Alone
(2001)


Musiciens



Margaret Becker : chant
Maire Brennan : chant
Joanne Hogg : chant

Terl Bryant : batterie, percussions
Tim Harries : basse
Phil Keaggy : guitares
Jason Carter : guitares
Peter Kipley : guitares, claviers, programation
Nick Fletcher : guitares
Fionan de Barra : guitares
Tim Oliver : claviers, programation
Peter Wilson : chœurs
Troy Donockley : cornemuse, whistles
Donal O'Connor : fiddle
Dave Davidson : fiddle
Maeve McKeown : fiddle

Orchestre Philharmonique de Prague

Titres


01. Your Hand O God Has Guided (One Church, One Faith)
02. With The Early Morning (Song Of The Kingdom)
03. Jesus Draw Me Ever Nearer (May This Journey)
04. Hear All Creation
05. My Hope
06. In Christ Alone
07. Like The Starlight (Your SOng To Me)
08. O For A Close Walk
09. This Fragile Vessel (Communion)
10. Over Fields Of Green (My Song Shall Rise To You)


vendredi 19 septembre 2014

Dave Bainbridge, David Fitzgerald with David Adam - The Eye Of The Eagle (1998)

Dave Bainbridge, David Fitzgerald with David Adam - The Eye Of The Eagle (1998)
Dave Bainbridge, David Fitzgerald
with David Adam - The Eye Of
The Eagle (1998)
Fondateurs de Iona, Dave Bainbridge et David Fitzgerald n'avaient plus joué ensemble depuis que ce dernier avait quitté le groupe en 1992, après l'enregistrement de The Book Of Kells. Grâce à ce projet, ils renouent leur relation artistique pour donner naissance à une œuvre complexe, nécessitant du temps pour être adoptée et demandant à être écoutée de préférence dans son intégralité, en toute quiétude . 

The Eye Of The Eagle est à l'origine une ouvrage méditatif écrit par David Adam qui a pour thème principal le célèbre poème celte du VIIIe siècle, Be Thou My Vision. L'album de Iona, Journey Into The Morn, s'était déjà inspiré de cet hymne en 1995. Et il a aussi été repris sur les albums Celtic Expressions Of Worship vol.1 - Be Thou My Vision et Celtic Worship d'Eden's Bridge. 

Tous deux impressionnés par ce livre, Dave Bainbridge et David Fitzgerald nous ont concocté un voyage spirituel basé sur la lecture, par l'auteur, d'extraits de l'ouvrage et d'autres textes sacrés ou profanes (Bible, T.S. Eliot, Teilhard de Chardin, Kallistos Ware...). La musique accompagnatrice est très atmosphérique et parfois spontanée. Par exemple, sur Fire And Water, Fitzgerlad s'est laissé envahir par ses émotions après avoir écouté David Adam, et s'est livré à une libre improvisation au saxophone sur les séquences synthétiques préparées par Bainbridge. 

Cette même musique a pour mission de guider l'auditeur entre chaque lecture. Elle le prépare à ce qu'il va entendre, ou bien, l'aide à comprendre ce qui a été lu, à amplifier l'essence de ce qui s'en dégage. Afin de la rendre encore plus profonde, nos deux musiciens ont fait appel aux voix célestes de Maire (Moya) Brennan et de Shona MacDonald, ainsi qu'à la chorale de St Edmundsbury déjà présente sur le magnifique album de David Fitzgerald, Lux Aeterna

Curieusement, bien que la majorité des titres ait été composée par Dave Bainbridge, ce disque s'inscrit plus dans la continuité du travail en solo de David Fitzgerald que dans l'oeuvre de Iona. 

Musiciens

Dave Bainbridge : claviers, piano, guitares, bouzouki, percussions, programmation, chœurs
David Fitgerald : saxophones, flûtes, irish whistles, flageolet, clarinette
David Adam : narration

Maire Brennan : voix
Shona MacDonald : voix
Scott Farrell : orgue de la cathédrale
Choir of St Edmundsbury Cathedral : chœur de garçons
James Thomas : directeur du chœur

Titres

01. Open My Eyes
02. Fire And Water
03. Hymn Of The Universe
04. Though The Dawn Break
05. Upon A Path Of Light
06. A Further Shore
07. I Arise Today
08. The Lightener Of The Stars
09. On The Wings
10. King Of Moon, Sun And Stars
11. Caim
12. A World Within A World

samedi 23 août 2014

Iona - Journey Into The Morn (1995)

Iona - Journey Into The Morn (1995)
Iona - Journey Into The Morn (1995)
Album de la consécration avec ses 80 000 exemplaires vendus à travers le monde (chiffre jamais égalé par la suite), Journey Into The Morn est, à mon avis, l'album à conseiller pour toute personne qui souhaiterait découvrir Iona.

En effet, les influences celtique, chrétienne et progressive n'ont jamais été autant en symbiose. Le morceau Encircling est l'exemple-type de cette parfaite harmonie. Long de 11 mn et 38 s., la chanson débute par une sorte de prière récitée par Joanne Hogg, puis la musique nous transporte vers un monde mystérieux, sacré, dans lequel s'entrechoquent guitares, claviers, mandoline, cornemuse, flûte, et où se mêlent les voix éthérées de Joanne et de Moya Brennan, la chanteuse du célèbre groupe irlandais Clannad.

Tout le reste de l'album est également d'un très haut niveau et recèle nombre de petites perles musicales. Il s'articule autour de l'hymne traditionnel irlandais du VIIIe siècle Be Thou My Vision dont les chansons Be-se I Mo Shuil (traduction en gaélique de l'hymne), Wisdom, Inside My Heart ou Encircling sont directement inspirées. L'île de Iona est elle aussi toujours source d'inspiration avec le très celtique Irish Day en hommage à Columba. Sa petite sœur, l'île de Lindifarne, située sur la côte est de l'Angleterre et abritant un monastère fondé au VIIe siècle par un moine en provenance de Iona, a elle aussi droit à sa chanson qui fait écho au titre Iona du premier album.

Notre voyage musical prend fin avec le titre When I Survey chanté de manière transcendantale par Joanne Hogg au sommet de son art qui nous délivre toute la finesse et la puissance de son chant. Véritable invitation au recueillement, cet hymne du XVIIIe siècle doit, afin de prendre toute sa dimension, s'écouter de préférence dans la pénombre ou les yeux fermés, un casque sur les oreilles.

Marqué par le départ de Nick Beggs et son remplacement par Tim Harries, déjà présent sur le premier album, et, surtout, par l'entrée officielle au sein du groupe de Troy Donockley, Journey Into The Morn est le dernier disque studio avec le saxophoniste Mike Haughton qui ne sera pas, par la suite, remplacé. C'est là le signe d'une nouvelle orientation musicale à venir.

Musiciens


Dave Bainbridge : guitares, mandoline, mandole, claviers, programmation, chœurs
Joanne Hogg : chant, guitare acoustique
Terl Bryant : batterie, percussions
Tim Harries : basse, chœurs
Mike Haughton : tin whistle, soprano sax, flûte, chœurs
Troy Donockley : low whistles, uillean pipes, tin whistle, chœurs

Moya Brennan : chant, harpe celtique
Robert Fripp : guitare synthétiseur, frippertronics
Peter Whitfield : violons, alto
Chris Eaton : chœurs
Charles Oxtoby : chœurs
Nigel Palmer : chœurs

Titres


01. Bi-se I Mo Shuil - Part 1
02. Irish Day
03. Wisdom
04. Everything Changes
05. Inside My Heart
06. Encircling
07. Journey Into The Morn
08. Lindisfarne
09. No Heart Beats
10. The Search
11. Divine Presence
12. Heaven's Bright Sun
13. Bi-se I Mo Shuil - Part 2
14. When I Survey